Madrid entend muscler son armée de l’air: Alliance avec Paris et Berlin pour le SCAF

Madrid entend muscler son armée de l’air Alliance avec Paris et Berlin pour le SCAF
Madrid entend muscler son armée de l’air Alliance avec Paris et Berlin pour le SCAF


Pour ne pas rater la modernisation de ses avions de combats, l’Espagne entend rallier le programme franco-allemand SCAF (Système de combat aérien futur).

Margarita Robles, ministre de la Défense signera une lettre d’intention en ce sens avec ses homologues français et allemand ce jeudi en marge d’une réunion de l’OTAN à Bruxelles. Le futur avion de combat européen, qui est l’une des composantes du programme SCAF, est appelé à remplacer dans les années 2040 l’Eurofighter assemblé en Allemagne, au Royaume Uni, en Espagne et en Italie, et le Rafale français. Le ministère de la Défense évalue le coût d’entrée dans le projet à 25 millions d’euros sur deux ans. Pour rappel, le SCAF a un rival européen, le projet britannique Tempest, confié à BAE Systems, et auquel se sont associés l’Italie et les Pays-Bas.
Le tandem franco-allemand est ouvert à d’autres partenaires européens, mais sans remettre en cause le leadership français. « Cela fait sens de l’ouvrir à d’autres partenaires dans l’Union européenne, en temps et en heure », avait indiqué la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen qui accompagnait, la semaine dernière, Florence Parly lors d’une visite du site de Safran à Genneviliers. Les deux ministres avaient confié à Dassault Aviation et Airbus un premier contrat de 65 millions d’euros pour définir l’architecture de ce système.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.