Manama « pactise » avec Tel-Aviv: Normalisation à « petits pas »
Manama « pactise » avec Tel-Aviv: Normalisation à « petits pas »

A quoi joue le chef de la diplomatie du Bahreïn?
Al Khalifa n’en finit pas de multiplier les déclarations quant à une normalisation des relations du Bahreïn avec l’entité sioniste.
Manama qui semble avoir choisi son camp s’attire, en premier lieu, l’ire des Palestiniens.

Le ministre des Affaires étrangères bahreïni Khalid bin Ahmed Al Khalifa a expliqué que sans le soutien apporté par l’Iran au Hamas et autres factions palestiniennes, Israël et les Palestiniens seraient plus proches de la paix.
L’Iran soutient les brigades Izz ad-Din al-Qassam, aile armée du Hamas, et les brigades al-Quds, du Jihad islamique palestinien.

« Nous ne voulons pas laisser cette question [du conflit israélo-palestinien] continuer à être utilisée par des pays ou par des groupes terroristes qui cherchent à dominer la région. Et cela nous amène à la question de l’Iran », a indiqué diplomate bahreïni lors de la conférence organisée par l’Atlantic Council à Washington.
« Si ce n’était la présence de l’Iran – la présence des soldats iraniens, de l’argent iranien, la réalité du soutien iranien au Hamas et des djihadistes qui ont le contrôle de Gaza – nous serions bien plus avancés dans le processus d’une paix entre Palestiniens et Israéliens et nous aurions de meilleures chances de la réaliser », a-t-il continué.
« Mais ce rôle est tellement toxique qu’il rend les choses difficiles à toute occasion », a-t-il clamé.
Al Khalifa a également précisé que son pays s’intéressait au développement du commerce et du tourisme avec l’entité sioniste à l’avenir, ajoutant qu’il était « prématuré » d’évoquer de telles initiatives.
Al Khalifa a par ailleurs pris la pose pour une photo cette semaine – une première – aux côtés du ministre des Affaires étrangères israélien Israel Katz.

Le Hamas a dénoncé Al Khalifa pour le cliché le montrant aux côtés de Katz.
« La photo chaleureuse montrant les ministres des Affaires étrangères du Bahrein et de l’occupation révèle simplement le pro-sionisme qui caractérise dorénavant certains responsables arabes », a écrit Sami Abu Zuhri, un officiel du Hamas, sur Twitter.
«Ces rencontres et ces photos sont une trahison de Jérusalem et de la Palestine et elles ne parviendront pas à saper la conscience de la nation ou à amener cette dernière à abandonner la Palestine ou à normaliser l’occupation», dit encore son post.
Jason Greenblatt, l’un des envoyés pour la paix du président Donald Trump au Moyen-Orient, avait posté la photo sur Twitter jeudi, indiquant que les deux ministres des Affaires étrangères avaient pris part à un « échange amical ».
Katz a fait savoir que lui et Al Khalifa avaient « discuté de l’Iran, des menaces régionales et des relations bilatérales et convenu de rester en contact. »
Le Hamas, a vivement mis en garde les Etats arabes contre la normalisation avec Israël, ainsi que contre d’éventuels engagements auprès de Tel-Aviv.
Au mois de juin dernier, le Bahreïn a accueilli un sommet organisé par les Américains consacré au volet économique du plan de paix mis au point par l’administration Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien.
L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avait clamé que la focalisation du sommet sur l’économie était une initiative visant à saper les aspirations palestiniennes à un Etat. Elle avait également accusé les Etats-Unis de tenter d’utiliser la rencontre pour normaliser le statut d’Israël dans le monde arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.