Manuscrits hassanis : Une exposition au Siel

Manuscrits hassanis : Une exposition au Siel
Manuscrits hassanis : Une exposition au Siel

Le manuscrit Hassani représente une richesse ancestrale de la culture et du savoir du Sahara marocain, gardé précieusement en tant qu’héritage immatériel, a affirmé le président de l’association de la Conservation des manuscrits “JAWLA”, Barik Allah Mohamed Fadil.

A l’occasion de la première exposition des manuscrits originaux hassanis, tenue en marge du 26e Salon international de l’édition et de livre (SIEL) en partenariat avec l’Agence du Sud, B A. Mohamed Fadil a fait savoir que la culture du Sahara ne se limite pas au folklore mais s’étend à un savoir ancestral issu d’une culture scientifique et religieuse millénaire.

Ces manuscrits hassanis, qui datent du 17é siècle, « cousus avec des fils, conservés dans du bois et enroulés de cuir, étaient un moyen pour renouveler l’allégeance des tribus sahraouis », a expliqué le président de Jawla. La grande valeur de ces livres, richesses scientifiques pour les tribus sahraouies, et dont le plus ancien date du 3e siècle, « a fait qu’un de mes aïeux s’est procuré un manuscrit en contrepartie de 20 chameaux », a révélé le président de l’Association.

Pour cet ardent défenseur de l’héritage hassani, l’importance des sciences et de la religion aux yeux des grands savants sahraouis « s’est reflétée par l’utilisation d’un type spécifique de chameaux, réservés aux transports des livres, et répondant à des caractéristiques bien précises ».

Se réjouissant de la grandeur des savants sahraouis, B.A. Mohamed Fadil a mis en exergue également la singularité de la femme sahraouie, « qui a percé dans le domaine du savoir et de la religion », comme la femme érudite Toutou Bent el Haj dont un manuscrit est exposé au SIEL.

L’exposition de la culture scientifique hassanie, présentée au grand public au pavillon de l’Agence du Sud, comprend 17 manuscrits originaux, avec l’intitulé et le nom de chaque auteurs. A cet effet, un partenariat a été mis en place avec l’Agence du Sud pour la conservation, la numérisation et la création d’une bibliothèque numérique des manuscrits hassani, a signalé B.A. Mohamed Fadil (D’après MAP).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.