Marché de l’emploi: Le chômage recule légèrement

Marché de l’emploi: Le chômage recule légèrement
Marché de l’emploi: Le chômage recule légèrement

Selon la dernière note du Haut-commissariat au plan (HCP) relative aux principaux indicateurs du marché du travail, entre le deuxième trimestre de l’année 2017 et la même période de 2018, l’économie marocaine a créé 117.000 postes d’emploi, 75.000 en milieu urbain et 42.000 en milieu rural, contre une création de 74.000 une année auparavant.

Par secteur d’activité, celui des « services », principal pourvoyeur d’emplois au cours des dix dernières années avec une moyenne annuelle de 100.000 postes durant la période 2008-2012 et 40.000 durant la période 2013-2017, a enregistré une création nette de 53.000 postes cette année (un accroissement de 1,2% ), 45.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural. Ces nouveaux postes ont été créés principalement par les branches de « commerce de détail hors magasin » (27.000 postes) et des « services personnels et domestiques » (14.000 postes).  Le secteur de l’ »agriculture forêt et pêche » a créé, quant à lui,  24.000 emplois, 3.000 en milieu urbain et 21.000 en milieu rural (un accroissement de 0,6%), contre une création de 52.000 emplois l’année dernière et une perte annuelle moyenne de 80.000 emplois durant la période 2014-2016. De son côté, le secteur des BTP a créé, entre le 2ème trimestre de 2017 et la même période de 2018, 19.000 postes d’emploi au niveau national, 11.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural, ce qui correspond à une hausse de 1,7% du volume d’emploi du secteur. La création annuelle moyenne de ce secteur a été de l’ordre de 20.000 postes au cours des trois dernières années. Le secteur de l’ »industrie y compris l’artisanat » a créé, quant à lui,  21.000 emplois, 16.000 en milieu urbain et 5.000 en milieu rural (un accroissement de 1,7%), contre une création annuelle moyenne de 16.000 postes au cours des trois dernières années. Ces nouveaux postes ont été créés principalement par la branche des « Industries alimentaires et de boissons » (15.000 postes).

Côté nombre de chômeurs,  les chiffres passent de 1.124.000 à 1.103.000 personnes entre le 2ème trimestre de 2017 et la même période de 2018, soit une baisse cumulée de 21.000 personnes, 13.000 en milieu urbain et 8.000 en milieu rural. Le taux de chômage est ainsi passé de 9,3% à 9,1% au niveau national, de 14% à 13,7% en milieu urbain et de 3,2% à 3% en milieu rural.  Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,5 point) et les personnes ayant un diplôme (-0,4 point). En revanche, les hausses les plus importantes ont été enregistrées parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+0,3 point) et les jeunes citadins âgés de 15 à 24 ans (+0,2 points). Les taux de chômage les plus élevés sont relevés, en particulier, parmi les femmes (11,1% contre 8% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (23,1% contre 6,8% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d’un diplôme (16,5% contre 2,9% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme). De son côté, la population sous-employée s’est établie à 1.064.000 personnes. Le taux de sous-emploi a baissé de 0,3 point, par rapport au deuxième trimestre de 2017, passant ainsi de 9,9% à 9,6% au niveau national ; de 9,1% à 8,7% en milieu urbain et de 10,8% à 10,6% en milieu rural.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.