Maroc-Otan: Préparer «REGEX 20» d’ici novembre
Maroc-Otan: Préparer «REGEX 20» d’ici novembre

Sur hautes instructions royales, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, le Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des FAR, a reçu, lundi au niveau de l’Etat-Major Général des FAR à Rabat, le Général de Corps d’Armée Hans-Werner Wiermann, Directeur Général de l’Etat-Major Militaire International de l’OTAN.

Au menu de cette rencontre, la coopération militaire entre les Forces Armées Royales et le Commandement militaire de l’OTAN, indique un communiqué de l’Etat-major général des FAR.

À cet effet, les deux responsables, qui ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité, la solidité, l’excellence et la durabilité de cette coopération bilatérale, ont réitéré leur volonté commune de la raffermir et de l’approfondir davantage à travers le partage d’expérience et d’expertise, ajoute la même source.

La coopération militaire entre les deux parties englobe les réunions et visites de haut niveau, les stages de formation, l’échange de visite d’information, les escales des groupes maritimes de l’OTAN et la participation aux différents entraînements, explique le communiqué.

La visite du Général de Corps d’Armée Hans-Werner Wiermann entre dans le cadre des préparatifs à l’exercice Régional de l’OTAN «REGEX 20» qui se tiendra cette année au Maroc au mois de novembre 2020, selon la même source.
Exercice qui cible l’interopérabilité dans les domaines de la planification opérationnelle et de la préparation des forces.
Il connaîtra la participation d’une trentaine de représentants des pays partenaires de l’OTAN, précise le communiqué.

Le Maroc et l’OTAN entretiennent depuis le début du dialogue méditerranéen en 1994, une coopération militaire distinguée et structurée, aux objectifs bien identifiés, qui s’inscrit dans le cadre du Dialogue méditerranéen.
Elle est régie par le Programme de coopération Individuel (ICP) et par le programme de Partenariat et de Coopération individuel (IPCP), approuvés par le Conseil de l’Atlantique Nord respectivement en 2010 et 2013, sous forme de plan d’action multidimensionnel, visant particulièrement la formation des cadres militaires et l’échange d’expertise ainsi que le renforcement des capacités et de l’interopérabilité dans le domaine de la défense.

À noter, que le Maroc, qui dispose d’un officier de liaison militaire permanent auprès de l’Alliance atlantique, a rejoint, en 2016, la plateforme d’interopérabilité de l’OTAN pour promouvoir une interopérabilité accrue dans les opérations et missions dirigées par l’OTAN et, en 2017, le Maroc et l’OTAN ont conclu un accord pour renforcer la cybersécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.