Le Maroc porte parole des Africains à la Cop22

Le Maroc porte parole des Africains à la Cop22
Table ronde présidée par la ministre déléguée chargée de l'Eau Charafat Afilal

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Après deux journées riches en débats, en échanges et en consultations, la Conférence Internationale sur l’Eau et le Climat (CIEC) a baissé ses rideaux mardi sous le signe des espoirs pour les peuples africains, en l’occurrence ceux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) à une « sécurité hydrique pour une justice climatique ».
Marquée par l’appel « Water for Africa » qui a été annoncée en clôture et qui résume les points primordiaux, objets de l’« input document » qui sera soumis à la COP22, la CIEC a réussi à mobiliser les décideurs et les divers acteurs et intervenants en ce qui concerne les répercussions des changements climatiques sur l’eau. Dans ce sillage, la conférence à connu une forte dynamique des participants de tout bord à l’image de l’ambassadeur de la République gabonaise à Rabat, Abdu Razzaq Guy Kambogo, qui a, au nom du Gabon qui assure la présidence de la CEEAC, mené des concertations tous azimuts avec les autres représentants de la zone CEEAC accrédités à Rabat, pour affirmer l’appui des pays membres de la CEEAC à l’initiative marocaine pour une « sécurité hydrique et une Justice climatique ».
Les membres de la CEEAC, réunis dans une la table ronde dédiée spécialement à l’Afrique, ont recommandé une indispensable prise en compte des préoccupations des pays du bassin du Congo pour la mise en œuvre des politiques et stratégies élaborées dans le cadre de la gestion intégrée des ressources en eau. Etant convaincus que « l’Afrique paie les frais du changement climatique et doit bénéficier d’un traitement particulier (justice climatique) », ils ont sollicité du Maroc, en tant que pays hôte de la COP22, un plaidoyer vigoureux à l’occasion de cette rencontre. Et ce, afin que des décisions concrètes et exécutables soient prises pour aider les pays du bassin du Congo à résoudre les différents problèmes hydriques liés aux changements climatiques. Notamment, l’assèchement du Lac Tchad, ou certaines érosions dues à une pluviométrie excessive.
Pour sa part, la ministre Déléguée chargée de l’eau, Charafat Afailal, a considéré que cette conférence a constitué « un réel succès » du moment où elle « a réussi à adhérer » à cette cause la présidence de la COP ». Tout en soulignant que « le combat doit continuer pour stabiliser les flux migratoires et assurer le développement humain en Afrique », la ministre a appelé les participants à concrétiser les recommandations de la conférence. « Maintenant, il faut passer à l’action et faire du lobbying auprès des décideurs et des bailleurs de fonds », a-t-elle dit en affirmant que l’engagement du Maroc pour être le porte-parole de l‘Afrique au COP 22. Cela sera un honneur. »
Les travaux de cet événement qui s’inscrit dans le cadre du processus préparatoire de la Cop22 ont permis aux délégations présentes d’étudier en profondeur toutes les problématiques liées au stress hydrique, et de sortir avec des restitutions et des conclusions d’une extrême importance. Il y a lieu de noter que la CIEC, qui a connu la participation de plus 600 participants et plus de 40 de pays, a débouché sur un accord unanime sur l’impact inévitable sur les ressources en eau des phénomènes climatiques, tels que les inondations et des sécheresses, se répercutant sur les populations et sur les activités économiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.