Maroc/USA: Le suivi de l'ALE en question
Maroc/USA: Le suivi de l'ALE en question

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

La 6ème session du Comité conjoint chargé du suivi de l’Accord de libre-échange Maroc-USA s’est tenue, mardi à Rabat, sous la co-présidence du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy et du représentant adjoint du commerce des États-Unis pour l’Europe et le Moyen-Orient, Dan Mullaney.

Lors de cette réunion, l’accent a été mis sur les moyens à mettre en œuvre afin de développer davantage les relations commerciales entre le Maroc et les Etats-Unis et de donner plus de contenu et de dynamisme à l’accord de libre-échange, notamment au niveau des secteurs de l’agriculture, du textile, de l’investissement, de la douane.

À cette occasion, M.H. Elalamy a indiqué que les investissements directs étrangers (IDE) en provenance des Etats-Unis d’Amérique ont connu une hausse durant la période allant de 2012 à 2018, et représenté en 2018 environ 5,2% du total des flux des IDE entrants au Maroc, ajoutant que la présence de plus de 120 entreprises américaines au Maroc est un signe de confiance dans potentiel du pays.
Il a également souligné que la nouvelle liaison aérienne directe entre Casablanca-Miami, qui vient s’ajouter à celle de Casablanca-New York et Casablanca-Washington, offre des perspectives prometteuses aux entreprises américaines et conforte la position du Maroc en tant que terre appropriée à l’investissement.
Dans ce sens, il a fait savoir que l’accord de libre-échange constitue un catalyseur de rapprochement des communautés d’affaires entre les deux pays, notant que cette rencontre est une occasion pour faire le bilan et apprécier le niveau de mise en œuvre de cet accord.

Pour sa part, D. Mullaney a exprimé sa volonté de développer les relations commerciales entre le Maroc et les Etats-Unis et de promouvoir l’investissement, tout en se félicitant du niveau des échanges commerciaux.
Après avoir évoqué certains obstacles auxquels fait face l’ALE Maroc-USA, il a appelé à réfléchir sur les moyens permettant d’améliorer les échanges bilatéraux et de tirer pleinement profit des opportunités offertes par cet accord.
Avec l’ALE Maroc-USA, le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et les États-Unis a plus que quadruplé durant la période 2006-2018 en atteignant environ 5,44 milliards de dollars en 2018 contre 1,34 milliard dollars en 2006.
Cette augmentation est certes moins attribuée à l’évolution des exportations qu’à celle des importations, cependant durant cette même période, les exportations ont plus que quintuplé avec un montant de 1,38 milliard de dollars en 2018 contre seulement 0,26 milliard de dollars en 2006.
Quant aux importations, elles ont plus que quadruplé, atteignant 4,06 milliards de dollars en 2018 contre seulement 1,08 milliard de dollars en 2006.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.