MedCOP Climat 2016 : Tanger en vedette

MedCOP Climat 2016 : Tanger en vedette
Ilyas El Omari, président de la Région Tanger Tétouan al Hoceima (TTA), a animé lundi 11 juillet à Casablanca une conférence au cours de laquelle il s’est attardé sur l’état d’avancement des préparatifs de la MedCOP Climat 2016 qui aura lieu les 18 et 19 juillet 2016, à Tanger, en présence des membres du comité du pilotage de ce forum méditerranéen de grande envergure.
I. El Omari a souligné que la Medcop Climat 2016 organisée sous le Haut Patronage royal « est un tournant de mise en place d’une logique d’action solidaire au profit de l’agenda méditerranéen en matière de changement climatique», ajoutant qu’elle «représente une étape importante dans la mise en œuvre d’un véritable agenda régional Méditerranéen en matière de changement climatique». A ses yeux, «les régions sont les chefs d’orchestre de plans d’action à l’échelle des enjeux. Nous devons mobiliser tous les acteurs non étatiques – villes, entreprises, associations, chercheurs pour inventer et déployer rapidement toutes les solutions. L’adaptation aux dérèglements climatiques est maintenant notre priorité». Plus, cette manifestation «s’inscrit en droite ligne des enjeux de la prochaine Cop22 à Marrakech en exprimant de manière volontariste la Voix de la Méditerranée au sein de ce Forum mondial».
L’édition qui sera marquée par plusieurs débats, grands évènements et side-events, ainsi que d’activités parallèles, ambitionne d’exprimer la parole de la grande région méditerranéenne et ses spécificités, de plus en plus considérée comme un « hub climatique», de l’inscrire dans l’agenda des solutions, tout en faisant les liens entre le développement des Objectifs de Développement Durable (ODD) et la valorisation des bonnes initiatives locales.
Autant dire qu’il s’agit, en l’occurrence, d’une opportunité pour mettre en exergue l’expérience marocaine en matière de développement durable, tant au niveau des grands choix de politiques publiques que des expériences réussies pour l’efficacité énergétique, la préservation des écosystèmes fragiles (les zones oasiennes, les zones humides) ou au niveau des énergies alternatives avec le plan national de développement de l’énergie solaire.
Plus de 200 intervenants de 25 pays, 200 jeunes acteurs des territoires et de l’économie de toute la Méditerranée animeront cet événement d’ampleur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.