Migrants, réfugiés et déplacés: Le recensement, facteur de protection, selon N. El Ouafi
Migrants, réfugiés et déplacés: Le recensement, facteur de protection, selon N. El Ouafi

Le recensement et l’enregistrement des réfugiés est une condition sine qua non à leur protection que leur garantissent le droit international et le droit international humanitaire, a affirmé, jeudi à Addis-Abeba, la ministre déléguée chargée des Marocains Résidant à l’étranger, Mme Nezha El Ouafi.

Mme El Ouafi qui intervenait lors de la troisième session ministérielle du Comité technique spécialisé de l’Union africaine sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées, a soutenu que tout refus par le pays hôte de permettre au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) de procéder à l’enregistrement des populations réfugiées est une violation flagrante du droit international car cela empêche leur protection internationale.

«L’enregistrement et le recensement des personnes réfugiées par le HCR permet une quantification exacte de l’aide humanitaire et partant éviter les détournements de celle-ci», a insisté la ministre qui préside la délégation marocaine à cette session en présence de l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohammed Arrouchi.

«Il faut reconnaitre que l’institution de l’asile et le système de protection des réfugiés sont mis à rude épreuve dans notre continent. Dans certains pays, les principes fondamentaux de la protection des réfugiés ne sont pas respectés», a déploré N. El Ouafi.

«De même lorsque les réfugiés sont arrêtés parce qu’ils ont quitté le périmètre où ils ont été installés, et qu’ils soient inculpés, astreints et asservis à vivre dans des conditions inhumaines sous la menace, lorsqu’ils sont exposés au banditisme, au viol, et à d’autres formes de criminalité, sans leur permettre d’exercer leurs droits sociaux, économiques et civils, et lorsqu’ils sont mêmes interdits, par les armes, de retourner chez eux, il incombe à notre institution de se mobiliser et d’agir pour faire cesser ces violations des droits des personnes réfugiées et pour faire respecter le droit international et le droit international humanitaire», a souligné la ministre.

N. El Ouafi a noté que le Maroc ne pouvait rester passif face à cette problématique, et s’est doté d’une Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile fondée sur une approche humaniste et intégrée qui permet de préserver la dignité et garantir les droits des réfugiés et des migrants sur son sol conformément à la constitution du Royaume et aux Conventions internationales en la matière.

Cette politique a permis la régularisation de milliers de migrants irréguliers et de réfugiés en leur octroyant les conditions d’une vie digne, l’accès aux services sociaux et l’intégration socio-économique dans le pays.
Une telle stratégie, qualifiée de modèle et de bonne pratique par l’ONU, pourrait inspirer les pays africains frères afin de relever le défi des réfugiés et des déplacés dans l’attente de rechercher et d’appliquer des solutions durables, notamment le rapatriement volontaire, la réinstallation dans un pays tiers ou l’intégration sociale dans les pays hôtes, a poursuivi la ministre.

Depuis le retour du Maroc à l’Union Africaine, «nous avions réitéré que la contribution du Royaume aux causes nobles du continent sera constructive et porteuse d’initiatives. C’est dans cet esprit que nous soutenons la création et l’opérationnalisation de l’Agence Humanitaire Africaine dont le rôle sera de coordonner l’action humanitaire continentale et de renforcer le rôle des Etats membres en matière de protection et d’assistance des populations affectées par les crises humanitaires», a souligné Mme El Ouafi.

«Notre pays est d’avis que cette Agence doit être dotée de ressources financières suffisantes lui permettant d’accomplir convenablement et efficacement ses missions d’assistance humanitaire. Nous pensons aussi que pour que cette Agence puisse atteindre l’efficacité recherchée, il faudra que son mandat soit purement humanitaire et apolitique sans porter préjudice au mandat du HCR et des autres organisations humanitaires», a insisté la ministre.

Le Royaume se déclare prêt à apporter à cette Agence l’appui nécessaire, durant le processus de son opérationnalisation, en mettant à son service des experts et agents de grande qualité, et à travers sa contribution aux fonds devant assurer son démarrage et son opérationnalisation, a ajouté la ministre, réaffirmant que le Maroc soutient dans ce sens les décisions du Conseil Exécutif demandant aux Etats membres d’augmenter progressivement la contribution du budget de l’UA au Fonds humanitaire de 2% à 4 %.

Le Maroc se réjouit de la décision prise par notre organisation, pour concrétiser la proposition de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Leader de la Migration, contenue dans son rapport sur la Migration intitulé « pour un agenda africain des Migrations » de mettre en place et d’opérationnaliser au plus vite l’Observatoire africain des migrations, a affirmé la ministre.

Cet Observatoire sera un outil qualitatif qui permettra de collecter, d’analyser et de partager les données avec les pays africains, afin de permettre à l’UA de décider, de manière concertée, des actions à prendre pour une meilleure gestion migratoire africaine.

L’adoption des documents relatifs à sa structure, son budget et son statut permettra certes à ce nouveau mécanisme de l’UA d’opérer dans les plus brefs délais en vue d’atteindre ses objectifs et de donner les moyens à notre continent pour contribuer à une gouvernance éclairée de la Migration dans le continent, a relevé la ministre qui s’est félicitée du succès de la visite effectuée par la délégation de la Commission de l’UA lui ayant permis d’évaluer les locaux de l’Observatoire Africain des Migrations offert gracieusement par le Royaume et qui se tient prêt, maintenant que son statut a été adopté, pour lancer ses premiers travaux.

La ministre a, d’autre part, noté que le Royaume a, depuis toujours, consacré l’action humanitaire en tant que pilier fondamental de sa politique étrangère. La diplomatie humanitaire en est une composante essentielle et la solidarité agissante qui l’anime en constitue un principe cardinal où l’être humain est placé au cœur de ses priorités.

«C’est pour cette raison que le Maroc a toujours veillé à soutenir, dans un esprit de solidarité et de fraternité, les peuples frères et amis africains touchés par des pandémies ou sinistrés par des catastrophes naturelles, à travers des contributions multiformes, partant des hôpitaux militaires de campagne, des équipes de secours contre les catastrophes naturelles, l’assistance et les soins médicaux y compris les campagnes de vaccination, en sus du renforcement des capacités des pays frères africains », a souligné Mme El Ouafi.

La ministre a en outre souligné que l’engagement humanitaire du Royaume en faveur de l’Afrique ne se limite pas aux aides urgentes, il s’inscrit dans une logique de développement durable et de contribution active à la paix et à la sécurité dans le continent.
L’humanitaire pour qu’il soit efficace doit s’inscrire dans le long terme en prenant en compte les mesures de prévention, le renforcement de la résilience des populations et l’intégration des efforts de reconstruction, a-t-elle soutenu.

L’approche humanitaire du Maroc, en Afrique, s’illustre à travers les multiples projets solidaires de coopération sud-sud couvrant notamment des projets de développement contribuant à l’amélioration des conditions de vies des peuples africains, a rappelé la ministre, notant que cette approche est aussi fondée sur la médiation, le dialogue et la coopération en vue de prévenir les conflits et contribuer à leur résolution, ce qui éviterait les vagues de réfugiés et de déplacés astreints souvent à fuir l’insécurité à la recherche de lieux sûrs.

La contribution du Maroc aux OMP dans nombre de pays africains est un gage solide de l’engagement effectif du Royaume dans le maintien de la paix, de la stabilité et de la sécurité en Afrique, a-t-elle ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.