Modèle de développement: Chakib Benmoussa en tête d’affiche

Modèle de développement: Chakib Benmoussa en tête d’affiche
Modèle de développement: Chakib Benmoussa en tête d’affiche

Chakib Benmoussa qui officiait jusqu’à récemment à la tête de l’ambassade du Maroc à Paris a été reçu mardi par le Souverain qui l’a chargé de « la présidence de la Commission spéciale sur le modèle de développement », indique un court communiqué du Cabinet Royal.

Rien ne vient préciser ni le calendrier, ni la teneur de la « feuille de route » dédiée à la nouvelle mission dévolue à ce « diplomate » de circonstance qui a été sorti d’une longue traversée du désert après son départ du ministère de l’Intérieur, où il avait fait ses classes de « technocrate ». Sur le choix de cette tête d’affiche pour une mission spéciale, il y aura à dire et à redire, comme d’habitude.
Le fait est que C. Benmoussa est désormais missionné pour une affaire des plus stratégiques. À charge pour lui d’être à la hauteur de l’emploi et de la confiance dont il a bénéficié auprès de la plus haute autorité du pays.

Pour voir plus clair dans la mission impartie à cet « homme d’Etat », il faut revenir aux divers discours royaux qui ont mis en exergue la nécessité pour le pays de revoir son modèle de développement et de doter le pays d’un nouveau récit national fédérateur.

Le 20 août dernier, le Roi avait affirmé que le modèle de développement escompté constitue, dans sa nouvelle version, une assise solide pour faire émerger un nouveau contrat social emportant une adhésion unanime.
« Notre ambition est que, dans sa nouvelle version, ce modèle de développement constitue une assise solide pour faire émerger un nouveau contrat social emportant une adhésion unanime, en l’occurrence celle de l’Etat et de ses institutions, celle des forces vives de la nation incluant le secteur privé, les formations politiques et les syndicats, les associations, ainsi que celle de l’ensemble des citoyens », a souligné le Souverain dans ce discours.

Le Souverain a émis le souhait que ce modèle soit le socle de l’étape nouvelle « dont nous avons esquissé les contours dans le dernier Discours du Trône, étape à laquelle Nous avons assigné comme mots d’ordre « Responsabilité et Essor » ».
Relevant que le citoyen marocain est au centre du processus de développement dont il constitue la principale finalité, le Souverain a fait remarquer que les grandes affaires du pays devraient être traitées dans le cadre d’une approche participative et inclusive pour garantir l’implication de toutes les forces vives de la nation.

C’est dans ce même esprit que s’inscrit la mise en place de la Commission spéciale sur le modèle de développement, a indiqué le Souverain tout en émettant le souhait que cette Commission remplisse une triple mission de réajustement, d’anticipation, de prospective pour permettre au Maroc d’aborder l’avenir avec sérénité et assurance.
Mettant l’accent sur la portée nationale du travail de la Commission et de ses futures recommandations, le Souverain a insisté que ce modèle de développement s’affirmera comme authentiquement marocain.
« Outre des mécanismes de mise en œuvre et de suivi adaptés, il nous paraît en effet indispensable de proposer un modèle que les Marocains aient la volonté de s’approprier et de faire réussir ».
L’appel royal est des plus clairs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.