Mondial 2030: Espagne et Portugal prêts à faire équipe avec le Maroc

Mondial 2030 Espagne et Portugal prêts à faire équipe avec le Maroc
Mondial 2030 Espagne et Portugal prêts à faire équipe avec le Maroc

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, et son homologue portugais, Antonio Costa, ont exprimé, mercredi 21 novembre soir à Valladolid (nord-ouest de l’Espagne), leur enthousiasme quant à l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 avec le Maroc.

Pour rappel, lors de sa visite au Maroc lundi 19 novembre, P. Sanchez a proposé au Chef du gouvernement Saâdeddine Elotmani de présenter une candidature commune avec le Portugal pour l’organisation de la Coupe du monde 2030.

Trois opportunités s’offrent à présent au Maroc: une candidature unique, une candidature maghrébine avec l’Algérie et la Tunisie ou enfin une candidature avec des pays européens, qui aurait plus de chances d’aboutir.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec A. Costa à l’issue du sommet hispano-portugais, P. Sanchez a mis en valeur le potentiel d’une possible candidature commune Maroc-Espagne-Portugal, soulignant qu’il appartient désormais aux fédérations de football des trois pays de « tenter de matérialiser ce projet ».

D’après les médias espagnols, le chef de l’exécutif espagnol a relevé l’espoir que susciterait un tel projet notamment pour les jeunes, en véhiculant un « message transversal » face aux « discours de polarisation » marquant l’agenda mondial.

Il a noté que l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 a la vertu d’ « unir et de jeter des ponts » à travers un projet inédit dans l’histoire des Coupes du monde de football, vu qu’il s’agirait de la première fois qu’une candidature pour le Mondial intègre des pays de deux continents, l’Europe et l’Afrique.

Pour sa part, le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a qualifié de « bonne idée politique » le projet d’organisation conjointe du Mondial 2030 avec l’Espagne et le Maroc.

Ce projet nécessite un « long travail » pour être matérialisé, notamment la réforme des statuts de la FIFA. Il s’agit d’une « idée généreuse, bonne et positive », a relevé A. Costa.

Selon Pedro Sanchez, la Fédération espagnole de football (RFEF) a déjà manifesté son intérêt pour ce projet.

Rappelons que le président de la FIFA, Gianni Infantino, est également favorable aux candidatures communes.

L’édition 2030 sera emblématique, car ce sera celle du centenaire de cet événement.  A ce jour, les procédures de candidature et de sélection pour le Mondial 2030 ne sont pas encore fixées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.