Najia Mehadji crée « La Vague » à l’Atelier 21: Des couleurs en flux et reflux perpétuels…

Najia Mehadji crée « La Vague » à l’Atelier 21: Des couleurs en flux et reflux perpétuels…
Najia Mehadji crée « La Vague » à l’Atelier 21: Des couleurs en flux et reflux perpétuels…

Les œuvres de la plasticienne Najia Mehadji sont exposées depuis mardi 25 septembre et jusqu’au 27 octobre à  la Galerie L’Atelier 21 à Casablanca.  Cette artiste maroco-française de renommée mondiale, a choisi d’exhiber ses œuvres sous la thématique « La vague ». ses oeuvres colorées, vivantes et récurrentes reproduisent le ressac. Un mouvement perpétuel qui exhale la vie et résume le parcours d’une plasticienne à l’œuvre depuis 40 ans. Du vague à l’âme ?

Najia Mehadji qui a été formée à l’Ecole des Beaux Arts de Paris et de l’université Paris 1, où elle a soutenu en 1973 son diplôme sur Paul Cézanne. A 23 ans, sa démarche picturale allait se distinguer par un savant mélange où le contemporain le dispute à la tradition.

Les thèmes de « Chute », de « gnawa soul », de « Transe »  ne sont-ils pas l’expression de cette vie qui avance par vagues, toujours ondulantes et fort régénératrices ?

Parisienne de naissance, elle est demeurée arrimée à son pays d’origine, le Maroc et notamment Fès, son sanctuaire familial. Le choix de s’installer et d’installer son atelier de travail à Essaouira n’est pas non plus fortuit. L’appel du grand large bercé par les Alizés explique pareil choix. Qui ne succombe pas aux charmes de Mogador ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.