Netanyahu menace l’Iran: L’effet drone

Netanyahu menace l’Iran: L’effet drone

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Tenant dans sa main un fragment du drone iranien abattu la semaine dernière dans le nord d’Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti dimanche que l’Etat sioniste pourrait frapper la République islamique directement, recommandant à Téhéran de « ne pas tester la détermination israélienne ».

« M. Zarif, reconnaissez-vous ceci ? Cela devrait être le cas, ça vous appartient. Vous pouvez rapporter avec vous un message aux tyrans de Téhéran – ne testez pas la résolution d’Israël ! », a clamé Netanyahu lors de la conférence sécuritaire de Munich à laquelle assistait le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. B. Netanyahu a aussi lancé une attaque personnelle contre M.J. Zarif, l’accusant de « mentir avec éloquence ».

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a qualifié dimanche de « cirque caricatural » l’intervention très théâtrale du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a menacé Téhéran de violentes représailles en cas d’agression depuis la Syrie. « Vous avez été les spectateurs d’un cirque caricatural ce matin, qui ne mérite même pas la dignité d’une réponse », a-t-il lancé.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ensuite expliqué être satisfait de la réponse apportée par le chef de la diplomatie iranienne qui a qualifié l’exhibition par le Premier ministre d’un morceau du drone iranien qui a été abattu de « cirque caricatural ».

« Le fait que [Zarif] doive y répondre, c’est tout ce que je voulais », a dit Netanyahu. Le Premier ministre a précisé aux journalistes que la raison de sa focalisation sur l’Iran, dans son discours, était d’influencer la décision que prendra le président américain Donald Trump dans deux mois sur l’éventuelle remise en vigueur de sanctions contre la République islamique.  Le mois dernier, Trump a prolongé l’assouplissement des sanctions visant l’Iran dans le cadre de l’accord sur le nucléaire mais il a indiqué que les Etats-Unis étaient prêts à s’en retirer et à remettre les sanctions en place au terme de la période d’extension, dans approximativement deux mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.