Nigéria : L’armée cherche l’initiative

Critiquée, l’armée du Nigéria a subi des remaniements en profondeur pour la sortir de sa léthargie. C’est ce qui explique sa montée au front contre Boko Haram, désormais actif sous le label Daech. L’armée a annoncé avoir libéré, début août, 178 personnes retenues par la secte islamiste, dont 101 enfants, et avoir capturé un commandant rebelle au cours de l’opération.
L’intervention militaire a eu lieu à Aularia, à 70 km au sud de Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du pays. Parmi les 178 otages libérés, «101 enfants, 67 femmes et 10 hommes ont été sauvés» a déclaré Tukur Gusau, porte-parole de l’armée. Selon l’armée, des centaines de femmes et d’enfants retenus captifs par Boko Haram ont été libérés ces derniers mois, notamment dans la forêt de Sambisa, un des repaires historiques du groupe islamiste.
Des frappes aériennes sur le village de Bita, non loin de la forêt de Sambisa, ont été menées pour déstabiliser les djihadistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.