« Nobel Alternatif » pour dissidents saoudiens: Des prix pour la liberté

« Nobel Alternatif » pour dissidents saoudiens Des prix pour la liberté
« Nobel Alternatif » pour dissidents saoudiens Des prix pour la liberté

 

A Stockholm, puis à Genève, ont été honorés ces derniers jours les lauréats du prix Right Livelihood, connu comme le «Prix Nobel alternatif». Parmi eux, trois défenseurs des droits de l’homme saoudiens, incarcérés dans leur pays: Mohammed Fahad al-Qahtani, Abdullah al-Hamid et Waleed Abu al-Khair.

Mohammed Fahad al-Qahtani a été condamné à 10 années de prison pour «incitation au désordre», mais aussi, selon l’accusation officielle, pour avoir «rompu son allégeance» au roi. Cette condamnation date de 2012 et elle est donc antérieure à l’accession au trône du roi Salmane ainsi qu’à la nomination de son fils, Mohamed ben Salmane, en tant que prince héritier. Mais elle revêt un aspect d’autant plus prémonitoire que, à l’époque, le militant des droits de l’homme saoudien avait accueilli sa condamnation avec ces mots: «Le régime va bientôt perdre prise, et les événements vont s’accélérer, hors de tout contrôle.»

Entre-temps, le meurtre de Jamal Khashoggi, cet ancien homme du sérail qui a payé de sa vie le fait de se montrer de plus en plus critique envers le pouvoir saoudien, a braqué les projecteurs sur cette monarchie pétrolière et sur la répression qui s’exerce contre ceux qui osent s’y opposer. Mohammed Fahad al-Qahtani, universitaire et professeur d’économie, s’est fait connaître en Arabie saoudite en fondant, en 2009, une organisation en faveur des droits politiques et en soutien aux prisonniers d’opinion. Et ils sont des milliers à avoir subi les exactions du régime wahhabite. Tout récemment, des femmes ont subi le poids de ce régime répressif. Aziza al-Yousef, ancienne professeure d’informatique à Riyad, ou Loujain al-Hathloul, tout juste âgée de 29 ans, font figure d’icônes saoudiennes qui militent pour des droits basiques dans la difficulté. Toutes deux, et elles ne sont pas les seules, sont embastillées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.