Normalisation israélo-arabe: Le train s’est-il ébranlé à Mascate ?

Normalisation israélo-arabe Le train s’est-il ébranlé à Mascate
Normalisation israélo-arabe Le train s’est-il ébranlé à Mascate

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Le Sultanat d’Oman ne se cache plus d’entretenir des relations de plus en plus franches avec Israël. La preuve, Yisrael Katz, ministre israélien des Transports a présenté mercredi à Mascate un projet de ligne ferroviaire reliant, depuis Israël, la Méditerranée aux pays du Golfe.

Intervenant lors d’une conférence de l’Union internationale des transports routiers (IRU), ouverte mardi à Oman, le ministre israélien a qualifié le projet ferroviaire de « voie de la paix régionale ».    Selon lui, cette initiative « logique » et allant « au-delà des différends idéologiques et politiques », « se base sur deux idées : Israël (serait) un pont et la Jordanie un hub régional de transport ». Et d’ajouter que ce projet « soutenu par l’administration américaine » serait profitable à l’Arabie saoudite, à ses voisins du Golfe ainsi qu’à l’économie palestinienne. Le ministre israélien qui a les yeux plus gros que le ventre va jusqu’à englober l’Irak dans cette stratégie de « grignotage » de la paix via la normalisation. Mais il faut croire que « le Deal du siècle », proposition américaine pour le règlement du conflit proche-oriental, est de nature à bloquer ce processus de « normalisation rampante » qui limiterait les relations diplomatiques avec deux pays arabes, l’Egypte et la Jordanie avec lesquels des traités de paix ont été signés. En effet, du côté palestinien, un niet catégorique est opposé à la Pax Americana.

Il y a lieu de rappeler que le déplacement de Y. Katz intervient moins de deux semaines après celui du Premier ministre Benjamin Netanyahu, reçu à Oman par le sultan Qabous, une première depuis plus de vingt ans. Cela sans parler des tournées faites ouvertement par des responsables israéliens dans la région du Golfe, en particulier aux Emirats Arabes Unis, premier allié du Royaume wahhabite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.