NTIC et agriculture: Le plaidoyer d’Akhenouch à Berlin

NTIC et agriculture Le plaidoyer d’Akhenouch à Berlin
NTIC et agriculture Le plaidoyer d’Akhenouch à Berlin


Dans une intervention lors du Forum international de l’alimentation et l’agriculture (17-19 janvier), organisé dans le cadre de la Semaine verte internationale de Berlin, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a souligné les progrès significatifs réalisés par le Maroc dans ce domaine, notamment l’utilisation des images satellitaires, d’Internet et de la téléphonie mobile dans l’agriculture. Il a, dans ce sens, souligné l’engagement des autorités marocaines à mettre tout le potentiel de la numérisation au service du secteur agricole, tout en garantissant l’accès des agriculteurs à ces technologies, notant que le recours à ces technologies requiert aussi des transformations structurelles dans ce secteur. Selon A. Akhannouch, au cours des deux dernières années, le Maroc a établi des statistiques générales sur l’agriculture (le Registre national de l’agriculture), qui fournit des informations complètes sur l’agriculture et dispose d’une infrastructure importante pour la numérisation du secteur agricole, notant que 99,8% des Marocains disposent d’un téléphone mobile et 70% des ménages ont accès à Internet. La numérisation de l’agriculture figure parmi les priorités de la stratégie du ministère de l’agriculture, a-t-il dit, soulignant que l’étude menée par la Banque mondiale au Maroc sur la numérisation des agriculteurs encourage cette tendance et reconnaît l’existence d’un potentiel à cet égard. En septembre, la Banque mondiale avait élaboré un rapport sur le potentiel de la numérisation du secteur agricole au Maroc, qui a identifié nombre de technologies numériques pouvant être utilisées dans l’agriculture marocaine. À cet égard, le ministre a souligné la nécessité de développer les technologies numériques pour améliorer l’accès aux marchés régionaux et internationaux et la transparence des marchés, réduire les coûts des transactions dans ce domaine et assurer un meilleur suivi de l’ensemble de la chaîne de valeur. Le Forum mondial de l’alimentation et de l’agriculture, qui clôture ses travaux par un colloque des ministres de l’agriculture des quatre coins du monde, et auquel le Maroc participe pour la 6ème fois, aborde les principales problématiques liées à l’avenir de l’industrie agro-alimentaire mondiale. Les travaux de cette 11ème édition, à laquelle ont pris part 70 ministres de l’agriculture, ont été consacrés à la numérisation dans le secteur agricole, qui vise à fournir des solutions intelligentes pour l’agriculture dans le futur. Ce forum offre aux représentants des mondes de la politique, de l’économie, des sciences et de la société civile l’occasion d’échanger autour d’une thématique spécifique à la politique agricole actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.