Observatoire africain des migrations et du développement: L’appui de l’OCDE

Observatoire africain des migrations et du développement L’appui de l’OCDE
Observatoire africain des migrations et du développement L’appui de l’OCDE

L’Organisation de développement et de coopération économiques (OCDE) est prête à soutenir et à jouer un rôle actif dans la création de l’Observatoire africain des migrations et du développement proposé par le Roi du Maroc, a annoncé mercredi à Paris le directeur du Centre de développement de l’OCDE, Mario Pezzini.

Fin janvier dernier, le Souverain avait proposé, dans le cadre de l’Agenda Africain pour la Migration, soumis au 30ème Sommet de l’Union Africaine (UA), la création de cet Observatoire ainsi que d’un poste d’Envoyé spécial de l’Union Africaine chargé de la Migration.

L’Observatoire Africain de la Migration, dont le travail sera basé sur le triptyque « comprendre, anticiper et agir« , aura pour mission de développer l’observation et l’échange d’informations entre les pays africains, afin de favoriser une gestion maîtrisée des flux migratoires, avait indiqué le Souverain dans un Message adressé au Sommet en proposant que le Maroc en abrite le siège.

Intervenant lors du panel de haut niveau du deuxième Dialogue politique sur les migrations et le développement, M. Pezzini a précisé à cet égard que le Centre de développement de l’OCDE dispose d’une riche expérience dans la collecte de données sur le terrain, notamment en expérimentant de nouvelles données reliant les ménages et les communautés aux politiques publiques et aux phénomènes migratoires dans plusieurs pays africains.

Il travaille depuis longtemps sur la manière dont les politiques peuvent aider les pays à utiliser les migrations pour obtenir des résultats favorables aussi bien pour le développement que pour les migrants et leurs familles, a-t-il dit lors de ce panel qui a été marqué par la participation de nombreuses hautes personnalités dont le ministre des affaires étrangères d’Afrique du sud.

Le Maroc a participé par une importante délégation à ce dialogue politique, ce qui dénote la place qui est la sienne au sein de cette organisation économique et les ambitions qu’il nourrit en matière de renforcement de la coopération non seulement bilatérale mais également au niveau régional (africain) et ce dans le cadre d’une dynamique d’échange d’expériences réussies dans des secteurs clés de développement.

L’idée de cet Observatoire destiné à être un outil efficace de collecte et d’analyse des données sur la migration en Afrique avait été mise en exergue par El Habib Nadir, secrétaire général du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, qui intervenait lors d’un panel dans le cadre de ce Dialogue politique.

  1. Pezzini s’était également félicité, dans une déclaration à la MAP, de l’idée de mise en place de cet Observatoire soulignant l’intérêt particulier qui lui est accordé par le centre. Il s’était également réjoui de la coopération intense existant entre le Maroc et le centre sur plusieurs initiatives et stratégies de développement mais aussi en matière de politique industrielle. Le Maroc, qui est membre du bureau du Centre de l’OCDE, joue aujourd’hui un rôle important en matière migratoire en Afrique et dans le monde, avait-il assuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.