ONEE: Un contrat-programme et de nouvelles ambitions
ONEE: Un contrat-programme et de nouvelles ambitions

Au terme du dernier contrat- programme conclu entre l’Etat et l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), Abderrahim EL HAFIDI, DG de l’Office vient de présenter le bilan de ses réalisations au titre de la période 2014-2017, ainsi les principes directeurs du prochain Contrat Programme pour la période 2019-2023 dans le cadre des nouvelles orientations stratégiques de l’Office. Décryptage.

L’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient de tenir sa 3ème Session de son Conseil d’Administration mercredi dernier à Rabat, sous la Présidence du Chef du Gouvernement, Saad-Eddine El Otmani.
Les travaux de la réunion du Conseil ont été consacrés, principalement, aux réalisations de l’ONEE durant la période 2016-2018, ses comptes sociaux et consolidés pour les exercices 2015, 2016, 2017 et 2018, son budget de fonctionnement et d’investissement 2017, 2018 et 2019, ainsi que son plan d’équipement au titre de la période 2019-2023.
Le Chef du Gouvernement a ouvert la séance en annonçant les avancées considérables enregistrées dans les secteurs de l’électricité et de l’eau potable ainsi que les défis auxquels est confronté l’ONEE, acteur de référence dans ces secteurs.
Il a également mis en exergue les réalisations de l’ONEE, dans le cadre de l’exercice de ses missions de service public, garant de la continuité de l’alimentation du pays en électricité et en eau potable ainsi qu’en matière d’assainissement liquide et de sa contribution à la concrétisation de l’action du Gouvernement qui s’inscrit dans le cadre des Hautes Orientations Royales en matière de développement humain, durable et inclusif comme concept global et intégré dans ses multiples dimensions humaines, sociales, économiques et environnementales.

De son côté, Abderrahim EL HAFIDI, patron de l’ONEE, a tenu à remercier les membres du Conseil pour leur concours et appui permanents pour permettre à l’établissement d’accomplir ses missions dans les meilleures conditions de durabilité, de coût et de continuité de service. Par la suite, il a exposé le bilan des principales réalisations de l’Office au titre de la période 2016-2018.
Pour l’activité électricité, A. El Hafidi a présenté le contexte actuel marqué par une demande sans cesse croissante de l’électricité.
En effet, la demande nationale a quasiment triplé depuis 1999, enregistrant plus de 30 709 GWh à fin 2018. Quant à la consommation par habitant, elle a été multipliée par 2,3 environ pour atteindre 1 063 kWh à fin 2018. La pointe maximale de la demande a également augmenté de 130 MW en 2018, en hausse de 4,3 % par rapport à celle enregistrée en 2016.
Avec une progression de 4%, le portefeuille clients de l’ONEE pour l’électricité a atteint près de 6,1 millions de clients à fin 2018.
La puissance installée s’est élevée à 10 938 MW en 2018, soit une augmentation d’environ 32,4% par rapport à 2016 et ce, grâce à la mise en service d’importants ouvrages de production.
Elle est composée à hauteur de 34% de sources renouvelables, 58,5% de sources thermiques Charbon et Fuel, et 7,6% de source Gaz Naturel. L’énergie électrique totale appelée a atteint 37 446 GWh à fin décembre 2018, en augmentation de 0,6 % par rapport au réalisé 2017 et de 5,7% par rapport au réalisé 2016.
Sur les dernières années, le mix énergétique a permis ainsi Réduction de la dépendance vis-à-vis des importations suite à l’amélioration de la marge de réserve et la contribution des EnR (de 15% en 2016 à 9,7% en 2018).
L’infrastructure réseau a également été renforcée pour assurer l’évacuation de la production des ouvrages de production et sécuriser l’alimentation des villes.
Ainsi, le réseau Transport a atteint 26 652 Km de lignes THT-HT, et le réseau Distribution a atteint une longueur de 89 953 Km de lignes MT et 226 259 Km de lignes BT.
En matière de généralisation de l’accès à l’électricité en milieu rural, le taux d’électrification rurale est passé de 32% en 1998 à 99,64 % à fin 2018, faisant bénéficier environ 12,8 millions de marocains à l’électricité avec tout ce qui en découle comme effets induits sur l’amélioration de leur qualité de vie et sa modernisation.
Un investissement total de 24,1 milliards de dirhams a été réalisé, dont 1,7 milliard de dirhams entre 2016 et 2018.

Raccordement à 97%

Concernant l’activité eau, et afin de réponde à l’évolution de la demande en eau potable, la production de l’Office à fin 2018 s’est établie à 1 140 millions de m3 marquant une évolution moyenne annuelle de 2,9% depuis 1999.
Par ailleurs, le débit global équipé s’est élevé à 72,5 m3/s et le nombre de clients a dépassé 2 millions d’abonnés.
D’autre part, une importance particulière a été accordée au milieu rural où le taux d’accès à l’eau potable est passé de 37% en 1998 à 97% en 2018, et ce en faveur d’une population d’environ 12,8 millions d’habitants avec un investissement de 14,1 milliards de dirhams dont près de 3,1 milliards de dirhams durant la période 2016-2018.
En terme d’assainissement liquide, à fin 2018, l’Office gère ce service au niveau de 128 localités abritant une population de l’ordre de 5,4 millions d’habitants avec un taux de raccordement de 88,4% et dispose d’un parc de 107 stations d’épuration cumulant une capacité de près de 395.000 m3/j permettant un taux de dépollution de 77,4%. La période 2016-2018 a été caractérisée par la réalisation de 24 nouvelles stations d’épuration cumulant une capacité dépassant 55 500 m3/j qui s’ajoute à la capacité d’épuration disponible à fin 2015 de 340 000 m3/j.
En termes de bilan d’investissements, l’ONEE a réalisé, au titre de la période 2016-2018, une importante enveloppe globale d’investissements s’élevant à 26,3 milliards de dirhams (Hors investissements mobilisés dans le cadre des PPA de l’ordre de 24 milliards de dirhams).
Une enveloppe budgétaire de 14 milliards de dirhams a été mobilisée par l’ONEE pour l’activité électricité en vue de répondre aux besoins du pays en énergie électrique, renforcer le réseau de transport et de distribution de l’électricité et généraliser l’électrification en milieu rural.
Quant à l’activité eau potable et assainissement liquide, une enveloppe de 12,3 milliards de dirhams a été investie pour renforcer et sécuriser l’alimentation en eau potable de la population en milieux urbain et rural ainsi que le développement du réseau secteur de l’assainissement liquide.

Plus de 50 Mrds d’investissements

Le DG de l’Office a souligné que la majorité des engagements mutuels de l’Etat et de l’ONEE, pris dans le cadre du Contrat Programme 2014-2017, ont été réalisés.
Cela concerne, notamment, la satisfaction de la demande, la maîtrise de la demande et les actions de sensibilisation y afférentes, la réduction de la part du fioul dans la production d’électricité, le plan de développement et le programme d’investissements, l’amélioration des performances techniques et commerciales, la rationalisation et l’optimisation des charges ainsi que la gouvernance.
Après ce bilan exhaustif, A. Hafidi a présenté les principes directeurs pour la préparation du nouveau Contrat Programme Etat-ONEE 2019-2023 qui est imprégné par les profondes mutations que connaissent les secteurs de l’électricité et de l’eau au Maroc (la reconfiguration du secteur des énergies renouvelables, la restructuration de la distribution multiservices, l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation…), de même que la synergie des deux métiers (électricité et eau), la digitalisation, la modernisation de la gestion et l’optimisation du fonctionnement de l’Office.
S’inscrivant dans le cadre des orientations stratégiques de l’ONEE, dont notamment la sécurité d’approvisionnement en électricité et en eau potable et l’intervention soutenue dans le domaine de l’assainissement liquide, le plan d’équipement de l’ONEE présenté A. EL HAFIDI pour la période 2019-2023, nécessite un investissement global de 51,6 Mrds Dhs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.