Opération antidjihadiste au Mali: Une vingtaine de morts…
Opération antidjihadiste au Mali: Une vingtaine de morts…

Les Forces armées maliennes ont annoncé samedi soir avoir « neutralisé » une vingtaine de djihadistes dans le nord-est du pays, lors d’une opération menée conjointement avec Barkhane, force française déployée dans le Sahel.
Une vingtaine de terroristes neutralisés à Ménaka.

L’armée malienne et Barkhane mènent une opération conjointe dans la localité d’Akabar, dans le secteur de Ménaka.
Cette opération « a permis de neutraliser une vingtaine de terroristes », a indiqué l’armée malienne sur Twitter, sans plus de détails.

Un groupe djihadiste qui se fait appeler « Etat islamique dans le Grand Sahara » (EIGS) est actif essentiellement dans cette région de Ménaka et de l’autre côté de la frontière avec le Niger.
Il a notamment revendiqué l’attaque de Tongo Tongo, en octobre 2017 au Niger.
Cette embuscade avait coûté la vie à quatre soldats américains et quatre militaires nigériens.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 par la France.
L’opération Barkhane mobilise quelque 4.500 militaires dans le Sahel.
Mais des zones entières du Mali échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, malgré la signature en 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les djihadistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.