Opération Chammal: E. Macron fait voguer le Charles-de-Gaulle
Opération Chammal: E. Macron fait voguer le Charles-de-Gaulle

Les forces françaises déployées au Proche-Orient pour lutter contre Daech dans la cadre de l’opération Chammal seront renforcées par un groupe aéronaval dirigé par le porte-avions Charles-de-Gaulle.

Le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval seront déployés prochainement au Levant pour soutenir les forces françaises opérant au Proche-Orient dans le cadre de l’opération Chammal.

Emmanuel Macron a précisé, lors de ses vœux aux armées à Orléans, que «le groupe aéronaval viendra soutenir l’opération Chammal de janvier à avril, avant de se déployer en Atlantique et en mer du Nord».
Pour le Président français, «notre porte-avions sera le cœur d’opérations combinées de plusieurs pays européens. Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Portugal, Grèce participeront à l’escorte du Charles-de-Gaulle au cours de sa mission».

Le Président a souligné que «cette force européenne», tout comme le déploiement Lynx dans les pays baltes, devait «renforcer le lien transatlantique et l’Otan, preuve supplémentaire que défense européenne et Otan sont les deux piliers d’un même édifice».

Jeudi 16 janvier, le ministère des Armées a fait savoir que les quelque 200 soldats français déployés à Bagdad avaient repris cette semaine leurs activités dans le cadre de la mission de formation des militaires irakiens, suspendues après la frappe américaine contre Qassem Soleimani.

Le Président a en outre pointé qu’au Proche-Orient les forces françaises engagées dans l’opération Chammal poursuivaient les opérations de lutte contre Daech «dont la menace pèse toujours, sous une autre forme, larvée, plus insidieuse».

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal est le nom donné au volet français de l’opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 80 pays et organisations et dirigée par les États-Unis.

Le dispositif complet de l’opération française compte près de 1.000 militaires.
Il comprend également plus d’une centaine de militaires projetés à Bagdad pour la formation et le conseil de l’état-major et des unités irakiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.