Oxfam réagit au rapport du FMI: Priorité  à la lutte contre les inégalités !
Oxfam réagit au rapport du FMI: Priorité  à la lutte contre les inégalités !

En réaction au rapport du Fonds Monétaire International (FMI,) Oxfam demande au gouvernement de faire de la lutte contre les inégalités une priorité des politiques au Maroc. Et en traduisant cet engagement dans les différentes réformes engagées,  notamment via un plan d’urgence dédié.

Dans son rapport publié le 16 juillet, le (FMI) tire la sonnette d’alerte sur la crise des inégalités au Maroc.
D’après ce rapport, « les taux de pauvreté ont considérablement diminué au cours de la dernière décennie, mais des efforts supplémentaires sont nécessaires pour réduire les inégalités.
Des disparités régionales et sociales importantes subsistent, notamment en ce qui concerne l’accès aux services publics.
Des politiques axées sur les pauvres et la classe moyenne, notamment une fiscalité équitable et une efficacité des dépenses publiques, ainsi qu’un meilleur ciblage des programmes sociaux, seront essentiels pour réduire les inégalités ».
Le FMI appelle à poursuivre les réformes visant à « accroître la croissance et l’inclusion, notamment en améliorant la gouvernance du secteur public, en promouvant le développement du secteur privé, et en réduisant les inégalités ».
Un constat partagé avec l’ONG qui affirme que si des progrès importants ont été réalisés au Maroc dans la réduction de l’extrême pauvreté – le taux de pauvreté passant de 15,3% en 2001 à 8,9% en 2007 et à 4,8% en 2014 – la persistance des inégalités fait craindre un retour en arrière.
Pour Oxfam, au niveau national, un Marocain sur huit est en situation de vulnérabilité, avec le risque basculer dans la pauvreté à tout moment, tandis que près d’un sur cinq l’est en milieu rural.

Pour Abdeljalil LAROUSSI, responsable plaidoyer et campagnes à Oxfam au Maroc, « la position du FMI confirme qu’il y a aujourd’hui un large consensus sur la nécessité de combattre les inégalités au Maroc car elles mettent une grande partie de la population en situation d’extrême vulnérabilité et nuisent à la croissance économique à long terme. La lutte contre les inégalités est un combat porté par la société civile depuis des années, et doit représenter maintenant une priorité du gouvernement et des institutions concernées.  Face aux attentes des citoyens, les dirigeants politiques pourraient avoir un impact positif en s’attaquant notamment à l’évasion fiscale, en veillant à ce que les multinationales et les grandes fortunes paient leur juste part d’impôts et en investissant cet argent dans un système éducatif et de santé accessibles à tous et toutes. Le gouvernement peut créer des perspectives d’avenir prometteuses pour tous les Marocains ».

Oxfam Maroc réitère ainsi sa position à la lumière de ce nouveau rapport et maintient que la lutte contre les inégalités et la pauvreté doit être au cœur de l’ensemble des actions et politiques publiques et invite  le gouvernement à adopter un plan d’action urgent pour y arriver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.