On légifère à l’aveuglette: Les ophtalmos montent au créneau…
On légifère à l’aveuglette: Les ophtalmos montent au créneau…

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Pour les partisans du PAM, il y aura un avant et un après dimanche 2 juin.
Cette journée a été particulièrement chaude en événements. Depuis Fès, Hakim Benchamach, S.G contesté, a ordonné la suspension du Président du groupe à la chambre des conseillers. Mais à Rabat, les Refuzniks ont donné de la voie via Abdellatif Ouahbi, avocat du courant de l’Avenir.

De nouvelles sanctions ont été prises depuis Fès par le secrétaire général du PAM contre ses opposants.
Ainsi, Hakim Benchamach a décidé, «après consultation» avec des parlementaires conseillers du parti, «de suspendre Aziz Benazzouz de la présidence du groupe» à la Chambre des conseillers, indique un communiqué de cette formation politique.
La commission de discipline du parti a été appelée à se saisir du dossier.

H. Benchamach qui voit comme une trahison le ralliement d’A. Benazouz à ses détracteurs exige de lui la restitution des cotisations financières mensuelles des membres du groupe estimées à plus de 2 MDH.

Ce nouvel épisode s’ajoute à la série d’expulsions prises par Benchamach pour faire taire les voix discordantes.
Mais à Rabat, l’opposition qui secoue le PAM n’a pas désarmé.
Ainsi, les têtes d’affiche du « groupe de l’Avenir » ont appelé à une session urgente du Conseil national du parti, une des principales instances décisionnelles du parti.

A. Ouahbi, membre du B.P et principal acteur au sein dudit groupe a expliqué, lors d’une conférence de presse, que 32 des 64 membres qui constituent le Bureau fédéral, soit le quorum requis, ont écrit à Fatima-Zahra Mansouri, la présidente du Conseil national pour convoquer une session de cette instance qui peut se réunir aussi à la demande des deux tiers de ses membres, à l’appel du Bureau politique ou à l’initiative du secrétaire général.

A. Ouahbi a annoncé deux autres mesures, l’une relative à la réunion, le 15 juin à Agadir, de la Commission préparatoire du congrès national du PAM, et l’autre concernant le dépôt, dès lundi 3 juin, d’un plainte auprès du tribunal de première instance de Rabat pour annuler les limogeages décidés par Benchamach contre neuf des douze coordinateurs et secrétaires généraux régionaux du PAM.

A. Ouahbi qui se fait l’avocat du redressement du PAM a profité de l’occasion pour décocher des flèches à Ilyas El Omari, ancien secrétaire général, auquel il a enjoint de « cesser de s’immiscer » dans les affaires internes du parti. Sans quoi, A. Ouahbi promet de déballer « beaucoup de choses ».

Cette conférence a été marquée par la présence de Mohamed El Hamouti, viré de la présidence du Bureau fédéral par Benchamach, Samir Koudar, président controversé de la Commission préparatoire du prochain congrès, Imane Azizou, membre du secrétariat du Conseil national, et Mehdi Bensaïd, membre du Bureau fédéral et Ahmed Akhchichine, membre du Bureau politique (coopté par le secrétaire général), débarqué lui aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.