Pourparlers inter-palestiniens à Moscou: Le « Deal du siècle » fustigé aussi par S. Lavrov

Pourparlers inter-palestiniens à Moscou Le « Deal du siècle » fustigé aussi par S. Lavrov
Pourparlers inter-palestiniens à Moscou Le « Deal du siècle » fustigé aussi par S. Lavrov

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;


En début de semaine, une dizaine d’organisations palestiniennes avaient pris part à une réunion de réconciliation à laquelle Moscou a invité toutes les parties pour inaugurer une nouvelle ère qui dépasserait les clivages entre l’Autorité basée à Ramallah et le Hamas et le Djihad islamique qui dominent l’enclave de Gaza.

« Pour notre plus grand regret, la scission entre Palestiniens sert de prétextes à la remise en cause des fondements communément acceptés du règlement du conflit israélo-palestinien », a déploré le chef de la diplomatie russe lors de la réunion avec 12 membres de factions palestiniennes — dont les principales, le Hamas et le Fatah — destinée à les rapprocher et à œuvrer pour un gouvernement unifié. Une plate-forme scellant la réconciliation a même été signée à cette occasion par tous les groupes palestiniens présents à Moscou, à l’exception du Djihad islamique. Ce dernier refuse le principe de création d’un Etat palestinien dans les limites issues de la guerre de 1967, avec Al-Qods Est comme capitale. Cela n’a pas empêché la partie russe de profiter de l’occasion, mardi, pour vouer aux gémonies le « Deal du siècle » proposé par l’administration Trump, affirmant qu’il est de nature à détruire tous les progrès réalisés jusqu’à présent dans les négociations entre les deux parties.


« Depuis plus de deux ans, les collègues américains promettent un ‘accord du siècle’, » a rappelé Sergueï Lavrov. « Cependant, les informations disponibles permettent de penser que ce futur « accord » détruira tout ce qui a été fait jusqu’à présent. » Il y a lieu de souligner que cette offensive russe intervient après avoir boudé la réunion de Varsovie qui cherche à faire recycler auprès de délégués représentants une soixantaine de pays, dans des pays arabes, le « Deal du siècle » dont le succès serait conditionné par la mise sur pieds d’une large coalition capable d’endiguer le danger iranien.
Le gendre de Donald Trump sera accompagné, dans une prochaine tournée au Proche-Orient, de Jason Greenblatt, envoyé de Trump pour la paix israélo-palestinienne, et de l’envoyé américain pour l’Iran, Brian Hook, et d’autres responsables de l’administration, qui ont travaillé sur cette section du plan qualifié « d’accord du siècle ».
Des haltes à Oman, au Bahreïn, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et au Qatar sont prévues. D’autres pourraient venir s’ajouter, selon un responsable de la Maison Blanche. S. Lavrov a fait savoir mardi que Moscou était « mécontent » du climat actuel dans la région et perçoit l’implication des Américains comme « inquiétante ». « Nous percevons un grand danger dans la position américaine visant à promouvoir son approche unilatérale, rompant avec le droit international essentiel à la résolution du problème palestinien, » a-t-il déclaré à Moscou. Et d’ajouter que, « d’après ce qui nous parvient », l’accord de l’administration Trump ne mènera pas à la création d’un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale.
Quoi qu’il en soit, force est de souligner qu’aucune des parties palestiniennes n’a accepté la Pax Americana telle que promue par l’actuel hôte de la Maison Blanche. Pour Mahmoud Abbas, chef contesté de l’Autorité palestinienne, il s’agit d’une « gifle du siècle » qu’aucun palestinien ne saurait accepter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.