Poutine appelle à vider l’abcès d’Idlib: Sale temps pour les djihadistes ?

Poutine appelle à vider l’abcès d’Idlib Sale temps pour les djihadistes
Poutine appelle à vider l’abcès d’Idlib Sale temps pour les djihadistes

Tout en soulignant que la présence des terroristes dans le gouvernorat d’Idlib ne pouvait être tolérée, Vladimir Poutine a proposé, lors d’une rencontre avec les Présidents turc et iranien à Sotchi, d’étudier des mesures concrètes pour leur élimination.

«Nous devons également nous entendre sur la manière d’assurer la désescalade finale à Idlib. Même si le gouvernorat parvient à maintenir une cessation des hostilités, cela ne signifie pas que nous devrions accepter la présence de groupes terroristes dans la région d’Idlib. Par conséquent, je propose d’envisager des mesures pratiques et concrètes que la Russie, la Turquie et l’Iran pourraient entreprendre ensemble pour détruire complètement le foyer terroriste», a rappelé le Maitre du Kremlin.


Rappelons qu’à l’issue des négociations de Sotchi entre les Présidents russe et turc le 17 septembre dernier, les ministres de la Défense des deux pays ont signé un mémorandum sur la stabilisation dans la zone de désescalade d’Idlib et ont convenu d’y créer une zone démilitarisée. Une opération des plus aléatoire au regard des développements qui ont suivi, la Turquie ayant perdu, via les milices qu’elle supportait, toute présence dans le gouvernorat au profit de Hayaat Tahrir Al-Cham (HTC), branche syrienne d’Al-Qaida. En effet, c’est en l’espace d’une semaine que les éléments de cette organisation terroriste ont réussi à venir à bout des soutiens d’Ankara dans la zone. Depuis, des escarmouches se déroulent dans plusieurs points de la zone de désescalade mettant en prise l’armée syrienne et les terroristes de la HTC.
Sur un autre plan, et parallèlement aux opérations menées au niveau de Deir Ez-Zor pour éliminer la poche de résistance de Daech, avec l’appui de la coalition internationale dont les avions mènent des raids aussi meurtriers qu’indiscriminés, il y a lieu de noter que des militaires irakiens ont découvert 11 tunnels, dont l’un de trois kilomètres, qui étaient utilisés par des terroristes dans la région frontalière avec la Syrie, indique l’Iraqi Media News Agency. Laquelle précise que «l’armée a empêché trois tentatives de combattants de pénétrer sur le territoire irakien, y compris une qui avait pour but de transférer clandestinement un million de dollars et des armes en Syrie».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.