Prison à vie pour le bourreau tchadien Habré…

Prison à vie pour le bourreau tchadien Habré…
Enfin, le verdict est tombé. L’ancien président tchadien Hissène Habré écope de la prison à perpétuité, sentance prononcée à son encontre par les Chambres africaines extraordinaires (CAE). Avec la proclamation du verdict, lundi 30 mai, c’est le feuilleton d’un procès historique opposant l’ex-dictateur tchadien Hissène Habré, depuis dix mois, aux victimes de son régime répressif, qui s’achève. Une saga judiciaire qui rappelle que le « bourreau » de Ndjamena était poursuivi pour « crimes de guerre, crimes contre l’humanité et torture ». Plus précisément, il était accusé par les CAE de s’être rendu responsable, pendant son règne au Tchad de 1982 à 1990 de l’assassinat de près de 40 000 personnes, outre les 200 000 victimes de torture et autres violences.
Le verdict, largement attendu, marque l’aboutissement d’une longue procédure judiciaire. « Il aura fallu 25 ans de travail sans relâche de la part des victimes tchadiennes pour que ce procès ait lieu », rappelle Reed Nrody, conseiller juridique de l’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) qui a joué un rôle essentiel aux côtés des victimes de Hissène Habré pour que leur bourreau soit arrêté et jugé.
La traque du bourreau de Ndjamena a commencé dès le renversement de son gouvernement par l’actuel président Idriss Déby Itno en 1990, alors que Hissène Habré s’enfuyait vers le Sénégal. Il a fallu attendre l’arrivée au pouvoir de Macky Sall pour que le processus soit enclenché d’autant que le Président sénégalais était favorable à l’ouverture des poursuites contre Habré au Sénégal plutôt que de l’extrader vers la Belgique.
Les négociations reprennent dès 2012 entre Dakar et l’Union africaine et débouchent sur la création des CAE, une juridiction spéciale à caractère international chargée de mener le procès de l’ex-homme fort du Tchad. Le 8 février 2013, les CAE sont inaugurées à Dakar, rappelle-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.