Programme anti-sécheresse 2015-2016 : L’heure du bilan

Programme anti-sécheresse 2015-2016 L’heure du bilan
L’arrivée des pluies a précipité l’annonce de la fin du programme spécial d’atténuation des effets du déficit pluviométrique. A fin novembre, pas moins de 7,2 millions de quintaux d’orge ont été commercialisés à guichet ouvert au prix subventionné fixe de 2,00 Dh/Kg au profit d’environ 710.000 bénéficiaires. C’est ce qui découle du bilan du programme d’atténuation des effets du déficit pluviométrique pour la campagne agricole 2015-2016 annoncé lundi dernier le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime.
La campagne agricole « sauve-qui- peut » 2015-2016, est déjà derrière les agriculteurs, mais ses répercussions ne manqueront pas de se sentir lors de l’actuelle campagne. Face à la chute libre des récoltes en particulier celles des terres où s’exerce une agriculture pluviale (dites zone bour) –près de 85 % de la SAU- et la déprime des marchés et les cris de détresse dans les campagnes, le ministère de tutelle a, pour rappel, déployé un plan anti-sécheresse. L’heure est celle du bilan. Dans un communiqué qu’il a rendu public lundi, le ministère l’Agriculture et de la Pêche maritime fait valoir que le programme d’atténuation des effets du déficit pluviométrique pour la campagne agricole 2015-2016 a été clôturé « sur fond d’amélioration des conditions climatiques avec notamment l’excédent pluviométrique enregistré dans toutes les régions du Royaume par rapport à une année normale ».
Tout en rappelant la campagne agricole 2015-2016 a été marquée par un déficit prononcé des précipitations impactant particulièrement les cultures en zones bour, le ministère est revenu sur les mesures entreprises pour aider les agriculteurs touchés de plein fouet par une des plus catastrophiques campagnes des trois dernières décennies. Dans ce sens, il précise que les mesures prises ont concerné la protection des ressources animales, la protection des ressources végétales et le suivi de l’exécution des projets de l’agriculture solidaire. Concernant la préservation des ressources animales, la première composante a ciblé le cheptel extensif des petits ruminants et des camelins. Il indique que l’opération a consisté en une mise à disposition de l’orge subventionnée dans différentes régions du Royaume, notamment celles où prévalent les petits ruminants et les camelins. Dans ces centres, l’orge a été commercialisée à Guichet Ouvert au prix subventionné fixe de 2,00 Dhs/Kg. Selon la même source, le programme, lancé en février 2016, a couvert 562 points de vente et porté à fin novembre 2016 sur la distribution effective de 7,2 Millions de quintaux au profit d’environ 710.000 bénéficiaires. Le ministère a noté que l’Etat, a pris en charge le transport des centres Relais vers les chefs-lieux des communes (cette opération a porté sur 1,6 million quintaux) dans certaines communes excentrées.
Concernant la seconde composante, à savoir la préservation du cheptel bovin « entièrement identifié par le Système national d’identification et de traçabilité animales (SNIT), elle a porté sur la mise à la disposition des éleveurs de bovins identifiés d’aliments composés subventionnés.
D’après la tutelle, les ventes de ce programme de soutien, qui a permis de fixer le prix de vente de ces aliments à 2,2 Dh/kg au lieu de 3 Dh/kg, livrés au niveau des chefs-lieux des communes, ont totalisé 360.000 quintaux au 30 novembre 2016.
Le ministère souligne que l’ensemble de ces opérations a pu bénéficier d’un mode de gouvernance inédit et novateur qui a tenu compte du caractère urgent des interventions et de la nécessité d’une mobilisation efficace des acteurs institutionnels. Entre autres mérites, il avance qu’ « il a été possible d’assurer pour le sacrifice de l’Aïd Al Adha une offre en cheptel ovin et caprin en bonne santé, couvrant largement la demande et à des prix qui ont affiché un niveau stable en comparaison avec une année normale ». Il a également a assuré que « l’opération d’indemnisation a été effectuée un mois à l’avance en comparaison avec les autres campagnes, et à ce jour, la totalité des agriculteurs sinistrés ont été indemnisés ».
Tout en signalant que le programme a pris fin actuellement avec l’arrivée des pluies, le ministère a précisé que tous les marchés seront clôturés conformément aux délais réglementaires fixés par les cahiers de charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.