L’agence internationale de notation Moody’s a maintenu, dans son rapport annuel, sa note Ba1 attribuée au Maroc avec des perspectives stables, reflétant sa résilience face aux chocs domestiques et externes, soutenu par le large accès du Gouvernement marchés des capitaux nationaux, le protégeant ainsi de la volatilité des marchés financiers internationaux.

Cette note reflète également la réorientation structurelle du Maroc vers des industries d’exportation à plus forte valeur ajoutée et en tant que plaque tournante du commerce entre l’Europe et l’Afrique. Les analystes de l’agence de notation notent, en revanche, plusieurs contraintes pesant sur l’économie, à savoir un PIB/habitant relativement faible, une croissance non-agricole limitée et un stock de dette relativement élevé bien que soutenable.

La pression à la hausse sur la note pourrait provenir d’autres mesures politiques garantissant que le ratio de la dette publique – y compris les garanties de la dette extérieure des entreprises d’État – est fermement positionné sur une trajectoire à la baisse, soutenu par des réformes continues de l’environnement fiscal et des entreprises.

Les analystes de Moody’s relèvent également que la résilience du profil de crédit aux chocs budgétaires et externes de ces dernières années ne laisse entrevoir qu’une probabilité limitée de dégradation de la note à court terme, bien que la poursuite de la détérioration des finances publiques ou la matérialisation d’importants passifs éventuels des entreprises d’État ou du secteur bancaire ne permettent pas d’obtenir un crédit positif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.