Recyclage des déchets : L’informel fait l’affaire

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Chaque Marocain génère en moyenne plus de 0,76 kg de déchets par jour. D’énormes quantités de matériaux sont « perdues » ! Et pourtant, plastiques, métaux, verre, papiers, cartons… sont, partout dans le monde, récupérés et réutilisés pour la fabrication de nouveaux produits. Une pratique qui relève encore ici-bas presque du domaine du concept !

Pourquoi le recyclage ? La réponse est simple: à mesure que la consommation augmente, les déchets suivent.D’où la réutilisation partielle ou totale des matériaux qui composent les produits usés pour en fabriquer d’autres. Ce qui génère moins de pression et sur la nature et sur les matières premières. Dans ce sillage, une prise de conscience tardive à ce niveau a eu lieu au Maroc. Un plan national de valorisation des déchets (PNVD) a été lancé sans pour autant arriver à des résultats probants. Intitulé auparavant « Plan national de gestion des déchets solides (PNDM) », celui-ci, révisé en 2012, comptait donner plus d’ampleur à la valorisation des déchets. Trois ans après son lancement on peut dire que tout est resté, ou presque, en plan ! Les réalisations sont loin d’être satisfaisantes.
La valorisation sur laquelle insiste la tutelle est restée essentiellement informelle. Constituant une véritable filière, dont la structure est à peu près complète allant de la récupération dans les poubelles jusqu’à l’industrie de recyclage, le « tri-récupération »qui constitue un modèle de l’informel fait l’affaire.En l’absence de centres de tri sélectif moderne, les chiffonniers et ramasseurs anarchiques s’en chargent, dans des conditions de travail insalubres et très difficiles aussi bien sur le plan sanitaire que sur le plan technique.
Pendant ce temps, il y a lieu de souligner que l’attention qui a été accordée à cette filière, qui représente un véritable gisement, n’est pas du tout la résultante de soucis écologique. Bien au contraire, elle est due essentiellement au potentiel financier qu’elle représente. En effet, considérant que la récupération informelle les prive de recettes importantes, les gestionnaires de la chose locale ont commencé à s’intéresser à cette manne financière.
Notons in fine, que le PNVD, qui table sur la création de 50 000 à 70 000 emplois avec un taux de recyclage de 20% d’ici à 2022, n’arrive toujours pas à atteindre les 10 % de recyclage, en 2015, fixé dans son ancienne version. Le seul petit bémol que l’on peut mettre en avant sur ce plan est que ledit programme a déjà essayé d’expérimenter l’insertion sociale d’un échantillon de fouineurs récupérateurs des poubelles. Les résultats de cette action, qui a profité à près de 154 ramasseurs de déchets, devraient être élargis au profit de 20 000 personnes.
Les actions-pilotes devant permettre le développement de la « tri-recyclage-valorisation» se déploient très lentement.

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (55675, 55759, 56314, 56315) ORDER BY t.name ASC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.