Le Roi Mohammed VI a visité, lundi, plusieurs projets réalisés dans le cadre des programmes de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina de Fès, et procédé au lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction d’un musée de la culture juive.

Le Souverain a, ainsi, visité Hammam Seffarine, restauré par le ministère des Habous et des Affaires islamiques pour une enveloppe budgétaire globale de 9,6 MDH, et Foundouk Staouniyine, dont les travaux de réhabilitation ont nécessité des investissements de 50 MDH (financés dans le cadre d’un partenariat entre le Maroc et les Etats Unis à travers le programme Millennium Challenge Account avec un apport d’environ 50 pc du budget) et permis la conversion du Foundouk en un Centre d’innovation et d’échange d’idées dédié aux métiers de tissage. Comme il a également visité le projet d’aménagement du complexe artisanal et d’animation Place Lalla Yeddouna, d’un coût de 333 MDH financés dans le cadre du même partenariat, auquel le MCC contribué à hauteur de 105 MDH. Ce projet a consisté en la réhabilitation de 11 bâtiments traditionnels, la construction de 7 nouveaux, l’aménagement de la rivière Oued El Jawahir et des espaces extérieurs, et la restauration du pont historique de Bin Lamdoune. Sur les 18 bâtiments que compte ce Complexe, un seul est encore inachevé et devra être fin prêt à la fin du mois en cours. Le retard enregistré est dû à des trouvailles archéologiques.

Par la suite, le Souverain a visité le Centre de patrimoine et d’information Lalla Yeddouna « Fès : Heritage Center » (500.000 DH), un espace de communication et de sensibilisation du grand public quant à l’importance et à la valeur patrimonial de la médina de Fès, ainsi que sur les différentes actions et initiatives entreprises pour la sauvegarde de cette Cité musée aux multiples affluents. Et procédé au lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » (15,6 MDH) et de construction au quartier Fès Jdid d’un musée de la culture juive (10 MDH).

Ces deux projets s’inscrivent dans le cadre du programme complémentaire de mise en valeur de la médina de Fès 2018-2023 qui mobilise des investissements de l’ordre de 583 MDH et dont la convention a été signée le 14 mai 2018 au Palais Royal à Rabat. Ce programme d’envergure prévoit la restauration de 11 monuments historiques et sites emblématiques, de 10 lieux de culte (mosquées et écoles coraniques), de 37 lieux de bien-être (hammams, fontaines et lieux sanitaires), la réhabilitation de 39 lieux d’artisanat et de commerce traditionnel, l’amélioration du paysage urbain et du cadre bâti (15 sites), ainsi que la réhabilitation de Dar Al Makina.

Deux projets inscrits dans le cadre de ce programme ont déjà été achevés. Il s’agit en l’occurrence du Centre de patrimoine et d’information Lalla Yeddouna susmentionné et de celui de Bab Mahrouq. Par ailleurs, 32 projets sont en cours de réalisation, dont 12 concernant des fontaines traditionnelles, d’une enveloppe budgétaire globale de l’ordre de 97 MDH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.