Réhabilitation de la Médina d’Essaouira: Le Roi visite «Bayt Dakira»
Réhabilitation de la Médina d’Essaouira: Le Roi visite «Bayt Dakira»

Le Roi Mohammed VI a effectué, mercredi 15 janvier, une visite de suivi du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira.

Avec un investissement de 300 MDH, le programme permettra de réhabiliter l’espace urbain, restaurer et mettre en valeur le patrimoine historique, promouvoir l’accès aux services sociaux et renforcer l’attractivité touristique et économique de cet espace.
Les travaux seront réalisés sur une zone de 30 ha et bénéficieront à 13.000 habitants de l’ancienne médina.

Dans l’ancienne médina d’Essaouira, le Souverain a rendu visite à «Bayt Dakira», un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d’Islam.
«Bayt Dakira», la «maison de la mémoire», est un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine, unique en son genre au sud de la Méditerranée et en terre d’Islam.
La visite de ce lieu par le Souverain est un acte hautement symbolique, confirmant la pluralité de la formation sociale marocaine.

Parmi les résistances extraordinaires contre l’oubli figure, comme l’a rappelé André Azoulay, la  restauration de la Synagogue «Slat Attia», avec la maison de la mémoire et de l’histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l’histoire des Relations entre le Judaïsme et l’Islam.
C’est là un espace historique, culturel et spirituel, preuve concrète que la société marocaine n’est pas une société qui a choisi la «morbidité».

«Cette maison est celle de la mémoire et de l’histoire. Elle est aussi celle de cette boussole marocaine dont le monde a besoin aujourd’hui, un monde en quête de repères, un monde qui tourne le dos à toutes ces valeurs qui sont celles de notre pays sous le leadership de SM le Roi, Amir Al-Mouminine», a ajouté A. Azoulay.
C’est aussi une maison d’où peut rejaillir la lumière pour éclairer les consciences et mettre fin aux «vérités absolues» à la base des fanatismes destructeurs d’âme et de conscience.
En effet, au moment où les vents poussent dans le sens contraire de l’histoire, au moment où resurgissent des tendances qui ont été à l’origine de «deux grandes boucheries mondiales» au 20ème siècle, l’espoir ne doit pas disparaître.
En effet, cet espace historique, culturel et spirituel, abrite, après des travaux de restauration, la Synagogue «Slat Attia», la maison de la mémoire et de l’histoire «Bayt Dakira» et le Centre international de recherches Haim et Célia Zafrani sur l’histoire des Relations entre le Judaïsme et l’Islam.

À Son arrivée à «Bayt Dakira», le Roi a été accueilli par son Conseiller et Président de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, avant d’être salué par les membres du Comité scientifique de «Bayt Dakira» et du bureau de l’Association Essaouira-Mogador, initiatrice de ce chantier, et les architectes chargés de la restauration de ce projet.

Le Souverain a ensuite été salué par le Grand Rabbin de Casablanca, Joseph Israel, et le Grand Rabbin David Pinto, avant de visiter la salle de prière «Slat Attia», l’une des synagogues les plus emblématiques d’Essaouira-Mogador qui reflète l’exceptionnelle singularité et la richesse du judaïsme marocain.

Le Souverain a, par la suite, été salué par Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.