Sahara marocain-Alerte à Malabo : Le Maroc et ses alliés claquent la porte

Sahara marocain-Alerte à Malabo : Le Maroc et ses alliés claquent la porte
Après avoir été reporté de deux jours, le sommet arabo-africain démarrera ses travaux demain mercredi dans la capitale de la Guinée équatoriale. Mais sans le Maroc qui avait protesté auparavant contre la présence de la fantomatique RASD. En effet, le Maroc a décidé de boycotter ce sommet. Mais il n’a pas été le seul à claquer la porte de ce rendez-vous afro-arabe. Les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite et le Qatar ont adopté la même attitude. Ce qui remet en cause, on s’en doute, le succès d’une telle rencontre de haut niveau.
Deux constatations interpellent cependant la diplomatie marocaine. D’abord, la position des Etats africains, acquis à la cause marocaine, n’ont pas brillé par une quelconque position de nature à remettre les choses à l’endroit à l’occasion du sommet de Malabo. Pourtant, pas moins de 28 Etats africains n’avaient pas hésité lors du dernier sommet de l’Union africaine à soutenir le retour du Maroc à l’Union africaine et défendu, en creux, la légitimité de la cause saharienne. Ces pays attendent-ils le retour effectif du Maroc à l’UA pour enfin exprimer clairement leurs positions ?
Ensuite, il ne faut pas se leurrer quant au potentiel de nuisance dont disposent toujours les ennemis invétérés de la cause saharienne. Ces derniers s’acharneront à mettre à profit toutes les occasions qui se présentent à eux pour parasiter la démarche marocaine faite d’une réelle offensive sur le Continent à défaut de la bloquer. Plus, ils ne lâcheront rien, surtout en terre africaine qu’ils considèrent comme un territoire définitivement conquis et plus est acquis à leurs thèses qui font miroiter le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes tout en ne s’interdisant nullement le droit à promouvoir le séparatisme.
La diplomatie marocaine doit faire preuve d’une grande ingéniosité pour déjouer pièges et complots en tous genres auxquels elle sera, sans doute, de plus en plus confrontée. Les succès des déplacements royaux dans diverses capitales africaines a contribué, certes, à désarçonner tous ceux qui voient d’un mauvais œil comment le Royaume réussit à faire fructifier le capital de sympathie dont il jouit désormais dans nombre de contrées. Mais il faut croire qu’ils ne s’avoueront pas vaincus de sitôt. Dès lors, la pro-activité dans être la ligne de conduite à laquelle doit plier la diplomatie marocaine. Plus offensive, elle est aussi condamnée, bien sûr, à rendre coup pour coup, mais surtout à les prévoir à l’avance. La bataille sera rude et de longue haleine. Dès lors, disposer du souffle nécessaire est un impératif de l’heure. L’espoir reste permis…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.