Sans péages: Roue libre jusqu’à nouvel ordre

Sans péages: Roue libre jusqu’à nouvel ordre
La communauté des bickers a de quoi se satisfaire de la grève qui se secoue les stations de péage des autoroutes. Eux qui s’acharnaient à faire entendre raison à la SNAM pour qu’elle réévalue le droit de passage à la baisse comme cela se fait un peu partout dans le monde. Peine perdue, bien évidemment, une moto paye les mêmes droits qu’un véhicule de tourisme. Pourtant, entre un deux roues et une quatre roues, l’effet d’’usure occasionné par les usagers des autoroutes n’est pas le même. Une logique qui, pour imparable qu’elle soit, n’est pas du goût des responsables de la SNAM. Alors, pour une fois, les bickers prendront leur revanche. En passant au vert, sans payer le moindre centime. Mais ils ne sont pas les seuls à se frotter les mains. La grève épargne tous les usagers du réseau autoroutier…
Jusqu’à ce que le petit personnel, -géré en sous-traitance pour le compte de la SNAM-, retrouve ses cagibis. Et ses petites misères. Dont un salaire perçu mensuellement bien en-deçà de ce que touche l’organisme placeur qui, toute honte bue, se sucre largement au passage. Alors, on veut bien croire que la SNAM offre un traitement décent à ses partenaires… Mais la réalité dépasse la fiction chez nous. Allez savoir pourquoi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.