Smeia dévoile le Velar: La lignée Range a de beaux jours devant elle…

Smeia, représentant exclusif du constructeur britannique Land Rover vient de frapper un grand coup. A double détente. D’abord, sur Ba Hmad, à Casablanca, les journalistes conviés au lancement du dernier 4×4 Premium, ont découvert le nouvel écrin dans lequel trônent les modèles de la marque. Un show room digne de la capitale économique qui emprunte à l’architecture minimaliste ses meilleurs effets. Ensuite, et ce fut l’objet de la com à laquelle le team Smeia s’est mobilisé, il s’agissait de mettre plein la vue aux chroniquers auto qui se demandaient quand le dernier né des 4×4 qui fait honneur à la désormais mytique famille Range Rover allait être commercialisé au Maroc. Tout ce beau monde était servi : Le Velar était là, dans sa belle robe alu qui charme, au premier coup d’œil, tout amateur de l’automobile. D’un style effilé, renvoyant une image de modernité racée, le Velar risque de « ringardiser » le reste de la gamme. Même si on s’efforce de souligner que ce bijou de technologie, mais pas seulement, a sa place qui lui est réservée depuis le lancement de l’Evoque. Il y a une clientèle pour ce produit de luxe badgé Range. Ceux qui cherchent le bijou qui dépasse d’un cran l’Evoque tout en ne rivalisant pas avec le XXL communément appelé Sport. Il faut dire que le positionnement de ce nouveau venu dans la famille des 4×4 Premium n’est pas si étrange que cela. Il répondra aux attentes d’une clientèle estimée d’ores et déjà à 600 en année pleine. Il faut dire que le choix, dans la famille Range Rover, est pluriel. Et ce n’est pas pour rien que plusieurs variantes du Velar sont d’ores et déjà proposées à partir de 650.000 Dh… Le nec plus ultra pouvant être à portée de main pour le double de la mise. Déjà, assure-t-on, des livraisons ont été effectuées. Autant dire que le Velar était attendu. Bravo pour Gerry McGovern et son team de designers. Rien ne sied le plus au luxe que l’épuré. Un style que l’on retrouve dans tous les détails, de la carrosserie à l’intérieur accueillant. Simples et tendues à la fois, les lignes du Velar expirent l’harmonie. Long capot, cabine rejetée vers l’arrière, porte-à-faux avant réduit, surface vitrée restreinte, ligne de toit abaissée pour le meilleur esprit de sportivité, on est tenté de voir en le dessin du Velar un relent de coupé de grand tourisme. Bien campé sur de magistrales roues pouvant atteindre 22 pouces, ce nouveau SUV subjugue par son élégance et sa modernité. Une simple ression sur la télécommande et les poignées de portes affleurantes sortent de leur logement électriquement. Passé 8 km/h, elles disparaissent dans leur logement. La résistance à l’air se niche même dans ce petit détail. Avec la suspension pneumatique de série sur les modèles V6, la caisse s’abaisse de 40 mm pour faciliter l’accès à bord.

Avec 5 cm de moins que le Sport, le Velar est 6 cm plus bas que son grand frère. La planche de bord du Velar a de quoi charmer les puristes. La dalle numérique apporte un plus qui ne dérange en rien l’agencement des cadrans et de la fenêtre du GPS contrôlés depuis les blocs tactiles disposés sur le grand volant. Même l’affichage tête haute est disponibles sur quelques versions. Mais la révolution se niche au niveau de la console centrale qui dispose de deux écrans tactiles superposés. Celui du haut se dresse à la verticale au démarrage. Il pilote toutes les fonctions du véhicule, à l’exception de la climatisation, du téléphone et du système Terrain Response gérés depuis l’écran du bas. Tout y est soigné depuis l’environnement cuir jusqu’aux petites touches métalliques. Un toit en verre panoramique fixe ou escamotable, des sièges chauffants, ventilés et massants ainsi qu’une flopée d’aides électroniques renforcent le sentiment cosy qui se dégage en étant derrière le volant.

Si le Velar n’offre pas de V8, pour le moment, pas moins de six versions dont quatre blocs de la nouvelle génération de 4-cylindres Ingenium sont disponibles. Un V6 essence à compresseur de 380 ch promet bien des virées pour les amateurs du grand air. Au même titre que le V6 diesel d’un couple généreux de 700 Nm présent dès 1 500 tr/ s. Comme quoi, le Velar cache bien son jeu. Que seul un essai dynamique pourrait bien dévoiler. Smeia promet d’y remédier.

Smeia dévoile le Velar: La lignée Range a de beaux jours devant elle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.