Sommet arabe de Dhahran: Le Maroc représenté par le Prince My Rachid

Sommet arabe de Dhahran: Le Maroc représenté par le Prince My Rachid

Le Prince Moulay Rachid est arrivé à Dhahran pour représenter le Roi Mohammed VI au 29-ème sommet de la Ligue des Etats arabes qui ouvre ses travaux ce dimanche en Arabie Saoudite. Un sommet qui intervient, faut-il le rappeler, au lendemain des frappes menées par les USA, le Royaume Uni et la France, contre des positions en Syrie que la diplomatie marocaine avait dénoncé.
Au cours de ce sommet, c’est la question palestinienne qui demeure la première cause arabe, a affirmé, dimanche, le Souverain d’Arabie saoudite, le Roi Salman Ben Abdulaziz Al Saoud, réitérant le rejet des pays arabes de la décision de la Maison blanche de transférer l’ambassade américaine à Al Qods.

S’exprimant à l’ouverture des travaux du 29e sommet arabe qui se tient à Dhahran, à l’est de l’Arabie Saoudite, le Souverain saoudien a renouvelé son rejet de la décision de l’administration américaine concernant Al Qods, affirmant que la capitale de l’Etat de Palestine indépendant est Al Qods Est. « La cause palestinienne est notre première cause et elle le restera jusqu’à ce que le peuple palestinien frère obtienne tous ses droits légitimes, au premier rang desquels l’établissement d’un Etat indépendant avec Al Qods Est comme capitale », a-t-il dit. On rappellera que Mahmoud Abbas a fait le déplacement en Arabie Saoudite pour prendre part à ce sommet qui a permis aussi à Riyad de joindre le geste à la parole en débloquant une aide financière à Al-Qods d’un million et demi de dollars.

En ce qui concerne le Yémen, là où l’Arabie Saoudite mène une coalition arabe dont les raids meurtriers et le blocus sont dénoncés, le Roi saoudien a affirmé son engagement en faveur de l’unité, de la souveraineté, de l’indépendance, de la sécurité et de l’intégrité territoriale du Yémen, faisant part de son soutien aux efforts déployés pour parvenir à une solution à la crise sur la base de l’initiative des pays du Golfe, des conclusions du Dialogue national et de la résolution 2216 du conseil de sécurité. Le Roi Salman Ben Abdulaziz a renouvelé l’appui de son pays à la légalité représentée par le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, notant que les milices des Houthis sont entièrement responsables de la crise actuelle au Yémen et de la souffrance humanitaire de sa population. Saluant la résolution du conseil de sécurité condamnant les tirs de missiles balistiques opérés par les Houthis en direction de villes et régions du Royaume, il a relevé qu’environ 119 missiles ont été tirés en direction de l’Arabie saoudite dont trois ont ciblé la Mecque.

Le Souverain d’Arabie saoudite a condamné les ingérences iraniennes dans la région qui sont aux antipodes des règles de bon voisinage, appelant la communauté internationale à prendre des mesures fermes pour mettre un terme à ces ingérences et respecter le principe de bon voisinage et préserver la sécurité et la stabilité de la région.

S’agissant du dossier libyen, il a formulé ses voeux de voir les Libyens mettre un terme à leur division, estimant que l’accord de Skhirat, conclu sous l’égide de l’ONU, est la seule voie pour résoudre cette crise.

Les projets de résolutions inscrits à l’ordre du jour du sommet concernent la légalité du Yémen, la souveraineté du Liban et l’intégrité territoriale et la sécurité de la Syrie. Ils portent également sur le renforcement de la sécurité dans le monde arabe, la dénonciation des ingérences étrangères dans nombre de pays arabes, ainsi que sur le rejet de toutes les formes de terrorisme et de politiques sectaires dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici