SONARGES: La solution ou la dissolution!

SONARGES: La solution ou la dissolution!

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Présidé par Rachid Talbi Alami,  ministre de la Jeunesse et des Sports,  le Conseil de surveillance de la SONARGES a examiné les tenants et les aboutissants de la crise structurelle de cette société.
En présence de Faouzi LEKJAA en sa qualité de président de la FRMF, le ministre de la Jeunesse et des Sports n’a pas fait dans la dentelle. Après avoir suivi l’exposé du président du Directoire qui a beau arguer une étude sur le repositionnement stratégique de la SONARGES, Rachid Talbi Alami a refusé de se perdre en conjectures. En orfèvre,  il a décidé de diligenter une autre étude pour s’assurer de la viabilité des mesures appropriées à entreprendre. Car la crise, selon le ministre de la Jeunesse et des Sports,  ne doit pas être réduite à l’éponge d’un déficit de 52 millions de dirhams. Le problème de la SONARGES est plus profond. C’est là quadrature du cercle tant qu’on n’a pas clarifié le volet juridique de la SONRGES et adapter son plan buisness à la réalité sportive au Maroc.
En tout cas, c’est le résultat de l’étude qui sera soumis dans deux mois au ministre de la Jeunesse et des Sports qui décidera du sort de la SONARGES: La solution ou la dissolution ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.