Stabilité financière: Effets
Stabilité financière: Effets "disruptifs" de la transformation digitale, dit-on ?

Le Symposium Régional sur la stabilité financière organisé par la Banque centrale avec le concours du Conseil de Stabilité Financière (Financial Stability Board – FSB), a été l’occasion de débattre des nouvelles vulnérabilités et risques émergents impactant la stabilité financière, notamment ceux induits par la révolution digitale objet du discours du Wali et hôte de l’événement.

S’exprimant à l’ouverture de la troisième édition du Symposium Régional de haut niveau sur la stabilité financière, A. Jouahri a relevé les implications et effets « disruptifs » de la transformation digitale et des innovations technologiques sur la sphère financière africaine, en particulier, et a ainsi appelé le système financier africain à s’adapter constamment pour faire face à l’émergence de nouveaux risques et vulnérabilités pesant sur la stabilité financière.

Au Maroc, les autorités financières ont établi en 2018 une feuille de route pour la surveillance du cyber-risque au sein du système financier national en s’inspirant des standards internationaux en la matière, a indiqué le Wali de BAM, faisant savoir qu’un diagnostic de la maturité des établissements financiers en matière de cybersécurité est en cours de préparation selon une démarche concertée entre les trois régulateurs.

Selon A. Jouahri, l’essor des Fintech et des Insurtech, l’utilisation des Big Data, les modes de financements alternatifs « crowdfunding », le développement du paiement mobile et l’utilisation des technologies de la blockchain sont autant d’exemples sur l’implication importante de ces innovations technologiques dans les secteurs bancaire, assurantiel et des marchés de capitaux.

À cet égard, les risques induits par ces technologies disruptives se sont amplifiés avec la digitalisation accrue et rapide des services financiers, a-t-il relevé, citant particulièrement, des risques d’utilisation des technologies informatiques à des fins de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, de protection des consommateurs et de recrudescence des cyberattaques ciblant le secteur financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.