Le Street Art colore Casablanca

Le Street Art colore Casablanca
Quatre ans après sa première exposition au Maroc et sur le continent africain, la figure mondiale de graffiti, Alec Monopoly, revient à Casablanca pour une deuxième exposition. C’est à partir du jeudi 12 mai que commencera cette exposition qui va durer le temps d’un mois sous la signature « RunThrough The Money », indique-t-on auprès de la Galerie 38.
La star anonyme du Street Art serait à Casablanca à partir du jeudi prochain pour une nouvelle exposition. Pour les fans de ce newyorkais qui, tout comme son mentor Banksy protège jalousement son visage, il s’agit d’une occasion en or pour mettre un visage sur un nom. Faut-il le rappeler, cet artiste entouré de mystère, qui serait né en 1985 à New-York et se nommerait Alexander, suit le même chemin du troubadour de l’art urbain Banksy en dissimulant sa véritable identité.
D’après les organisateurs de cette exposition, Alec Monopoly « s’illustre comme un digne héritier du Bad Painting ». « Suivant la lignée des plus grands artistes ayant appartenu à ce mouvement (Keith Haring, Jean Michel Basquiat, Kenny Scharf….) » et tout comme ses prédécesseurs, Alec Monopoly « s’exprime grâce à une force créative où la peinture, ou bombes de peintures donnent naissance à un style pictural dont seul l’artiste a le secret », lit-on ajoute un communiqué de la Galerie 38.
Avec « Run Through The Money », Monopoly « ne se met aucune limite et, armé de ses bombes de peinture, s’invite sur les cimaises du lieu et même sur certains objets insolites à la demande de ses fans », ajoute la même source.
A noter que ce newyorkais anticapitaliste reste l’un des artistes les plus précoces. Il a réussi à réaliser sa première exposition dans la villa du magnat de l’immobilier et futur candidat républicain Donald Trump à l’âge de 21 ans. Rappelons également que sa première exposition au Maroc a été le fruit de deux mois de travail dans un hangar de la place El-Yassir, dans le quartier Belvédère où il avait réalisé une quarantaine de tableaux inspirés du contexte marocain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.