Stress hydrique:117 millions € de la BAD pour l’accès à l’eau potable

Stress hydrique117 millions € de la BAD pour l’accès à l’eau potable
Stress hydrique117 millions € de la BAD pour l’accès à l’eau potable

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), réuni à Abidjan, a approuvé un financement de 117 millions d’euros pour la mise en œuvre du « Projet de pérennisation et de sécurisation de l’accès à l’eau potable ». Le projet consiste en la sécurisation de l’accès à l’eau potable dans les provinces de Guercif, Zagora, Al Hoceima, Tanger et Beni Mellal qui comptent 2,5 millions d’habitants, grâce à de nouveaux investissements dans les stations de traitement et les réseaux d’adduction d’eau potable », indique  un communiqué de la BAD. En assurant un accès durable à l’eau potable pour satisfaire les besoins de la population et des opérateurs industriels, le programme répond à deux des cinq priorités de la Banque, en l’occurrence « Améliorer les conditions de vie des populations africaines » et « Industrialiser l’Afrique ». En plus de contribuer à la réalisation des objectifs du Programme d’urgence national dans le secteur de l’eau et, plus largement, à l’atteinte des Objectifs de développement durable en la matière, le projet s’aligne sur les priorités du plan d’investissement 2016-2020 de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) du Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.