Tension à la frontière irano-pakistanaise: Des sécuritaires iraniens enlevés…

Tension à la frontière irano-pakistanaise Des sécuritaires iraniens enlevés…
Tension à la frontière irano-pakistanaise Des sécuritaires iraniens enlevés…

Le rapt de 14 membres des services de sécurité iraniens, dont des Gardiens de la révolution islamique, est survenu ce matin près de la frontière entre l’Iran et le Pakistan. Les militaires iraniens imputent ce crime aux groupements terroristes «soutenus par des forces étrangères» qui appartiendraient à « l’armée de la justice ».

14 membres des services de sécurité iraniens, dont des officiers du corps des Gardiens de la révolution islamique, ont été kidnappés mardi matin près du village de Lulakdan, situé dans la région du Baloutchistan, à la frontière irano-pakistanaise, fait savoir l’agence de presse iranienne d’État IRNA.

Selon les Gardiens de la révolution islamique, cet enlèvement a été organisé par des terroristes «dirigés et soutenus par des forces étrangères». «Des membres des groupements terroristes guidés et soutenus par des forces étrangères l’ont effectué en trompant et en corrompant des infiltrés», peut-on lire dans leur communiqué.

Ils ont appelé Islamabad à «éliminer les terroristes stationnés près de la frontière» et à aider Téhéran à retrouver les agents enlevés. Des opérations pour rechercher les responsables sont en cours. Selon les médias iraniens, les militaires enlevés participaient à une «opération de sécurité».

Cette opération survient quelques jours seulement après que les Gardiens de la Révolution islamique iraniens aient affirmé avoir éliminé une quarantaine de terroristes lors d’un raid en Syrie, où se trouvent, selon leurs informations, les organisateurs de l’attentat perpétré pendant le défilé militaire à Ahvaz qui a fait 25 morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.