Tension en RCA: La Minusca réagit à Bangassou

Tension en RCA: La Minusca réagit à Bangassou

La situation semble s’être relativement apaisée à Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique, après les violences de ces derniers jours. Le bilan humain demeure toujours inconnu, notamment à cause du conflit qui continue de se jouer entre la Minusca et un groupe armé toujours non identifié.
Le site de la mosquée de Bangassou est désormais sécurisé. Lundi 15 mai, la Minusca a usé de la force pour permettre aux 500 personnes qui s’y étaient réfugiées depuis samedi matin de rejoindre le site de la cathédrale où 1 500 habitants avaient déjà trouvé refuge.
Depuis le début du week-end, personne ne pouvait se déplacer en ville assiégée par les combattants et qui ont bloqué plusieurs quartiers, principalement celui de Tokoyo, à majorité musulmane.
L’ONU a ainsi utilisé sa puissance de feu à terre et par voie aérienne. L’hélicoptère de combat a commencé à tirer sur la vingtaine d’hommes armés qui contrôlaient le quartier. Plusieurs d’entre eux auraient été au moins blessés.
Durant l’après-midi, ceux qui sont identifiés comme des anti-balakas par la Minusca avaient déjà commencé à attaquer le contingent marocain auprès de sa base. Ceux-ci ont également répliqué, sans que des victimes ne soient comptabilisées dans leurs rangs.
Dans la journée de lundi, Bangassou a donc été partiellement sécurisée, mais des représailles sont toujours à craindre de la part de ce groupe qui demeure non identifié et dont les motivations sont toujours inconnues.
Ce mardi 16 mai, une aide humanitaire d’urgence a été débloquée par le bureau de coordination humanitaire de l’ONU (OCHA) doit parvenir à Bangassou afin d’apporter le minimum aux 7 000 déplacés touchés pendant cette crise.
Une autre inquiétude guette : celle des habitants de Bangassou qui sont partis se réfugier au Congo voisin, où un foyer d’Ebola fait craindre le pire puisqu’il se situe à moins de 300 km de Bangassou. La situation est préoccupante surtout que Bangassou était toujours un modèle de cohésion sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.