Tension en RCA: L’armée aux prises avec les Séléka et Antibalaka

Tension en RCA L’armée aux prises avec les Séléka et Antibalaka
Tension en RCA L’armée aux prises avec les Séléka et Antibalaka


L’armée centrafricaine est engagée depuis quelques jours dans des combats contre des groupes armés à Bakouma, ville minière du sud-est de la Centrafrique réputée pour ses gisements d’uranium. Les affrontements mettent aux prises deux groupes armés de l’ex-Séléka (coalition qui avait pris Bangui en 2013), des miliciens antibalaka (anti-machettes), et l’armée centrafricaine (Faca).


« On a dégagé les Faca qui sont au niveau de Bakouma », a affirmé à l’AFP un membre de l’état-major du groupe armé Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), le principal groupe armé issu de l’ex-Séléka.
Des hommes du groupe armé Union pour la paix en Centrafrique (UPC, issu de l’ex-Séléka) ont combattu aux côtés du FPRC, selon la même source. Le FPRC et l’UPC étaient toujours présents dans Bakouma samedi, selon des sources concordantes.
Des Casques bleus ont été déployés aux côtés des Faca, a indiqué l’ONU. Au moins une dizaine de personnes ont été tuées dans les combats à Bakouma. La zone autour de Bangassou est fréquemment théâtre de violents conflits entre les groupes armés qui veulent la contrôler. Depuis 2017, la ville est sous la coupe de milices antibalaka.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.