La police espagnole a démantelé ce jeudi 11 avril un réseau spécialisé dans le kidnapping de mineurs marocains non accompagnés. Les autorités ibériques ont arrêté six personnes dans le cadre de cette affaire.

Selon une note de la police, les membres du réseau criminel ont demandé 500 euros à leurs proches au Maroc pour les libérer, menaçant de les tuer ou de vendre leurs organes s’ils refusent de payer la rançon.

Les agents de la police ont ainsi interpellé trois personnes à Almería, une à Cadix, une à La Línea et une autre à Jerez de la Frontera.

Une enquête a été ouverte à l’été 2018 lorsqu’une femme d’origine marocaine, résidente en Espagne, a découvert trois mineurs marocains à Grenade dans une situation déplorable. Elle avait alerté la police qui a immédiatement pris les choses en main.

Selon la police espagnole, les membres de ce réseau avaient des liens avec des trafiquants marocains. Ces derniers promettaient aux familles des victimes de les faire immigrer clandestinement, moyennant une somme d’argent. Les mis en cause emmenaient les mineurs, par la suite, à Tanger avant de les transférer en Espagne, les cédant ainsi au réseau criminel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.