Un réseau d’extrême droite démantelé en Italie Un missile français sol-air saisi !
Un réseau d’extrême droite démantelé en Italie Un missile français sol-air saisi !

Une enquête coordonnée par le parquet de Turin a permis à la police anti-terroriste de mettre la main sur un véritable arsenal de guerre, dont un missile air-air Matra Super-530, détenu par des membres de la galaxie néo-fasciste.

Les perquisitions effectuées dans le nord de l’Italie, à Milan, Novara, Varese, Pavie et Forli ont aussi permis de saisir des dizaines d’objets à l’iconographie nazie.

L’enquête dirigée contre des groupuscules néo-fascistes, dont certains membres recherchés ont combattu aux côtés des rebelles pro-russes contre les troupes ukrainiennes, dans le Donbass, remonte à 2018.

Elle a permis de mener une vaste opération anti-terrorisme dans plusieurs villes du nord de l’Italie. Et de saisir fusils d’assaut, pistolets-mitrailleurs, armes blanches et munitions.
Mais la découverte la plus spectaculaire, c’est un missile air-air, de fabrication française, et qui a été « utilisé par l’armée qatarie dans les années 1980 », selon les déclarations de la police italienne. Il était caché dans un hangar, situé dans la province de Pavie.

Trois hommes, soupçonnés d’avoir cherché à vendre le missile, un Suisse et deux Italiens, ont été arrêtés. Parmi eux, un Milanais ancien inspecteur des douanes et militant au long cours du petit parti néo-fasciste Forza Nuova.
Selon les propos du procureur de Turin, « au stade actuel de l’enquête, aucune hypothèse ne peut être formulée sur les intentions de ces individus d’extrême droite, radicaux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.