Une démission au PJD: Lorsque le DG jette l’éponge…

Une démission au PJD: Lorsque le DG jette l’éponge…

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

 

La nomination d’Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau à la tête de la trésorerie du PJD n’est pas passée comme une lettre à la poste. Bien au contraire, elle a été accompagnée par la démission du directeur général du parti islamiste, Abdelhak El Arabi. Pourtant, ce dernier qui n’occupe le poste de DG du PJD que depuis septembre 2017 a été élu par 150 voix sur 185 lors du Conseil national du parti. Il a également été président de la Commission centrale des élections, directeur central de la campagne électorale du PJD et conseiller auprès du chef de gouvernement. Ce départ jugé intempestif témoigne des tiraillements qui déchirent les instances du PJD depuis que le trublion A. Benkirane a été mis en touche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.