Véhicules autonomes: Ford table sur la lumière comme langage…  

 

La voiture autonome, dont on connait quasiment les contours, suscite encore des interrogations quant à son interaction sur les routes. C’est le leitmotive de Ford qui entend, en partenariat avec Virginia Tech Transportation Institute, tester  une méthode de signalisation conçue par la compagnie américaine  qui permettrait aux véhicules autonomes de signaler leur intention aux piétons, conducteurs et cyclistes et ce, dans le but de créer un langage visuel standard facilement compréhensible.  Cette étude simule un véhicule sans conducteur en utilisant un costume en forme de siège pour dissimuler le conducteur humain, cela permet aux chercheurs d’étudier l’acceptabilité des véhicules autonomes dans la circulation urbaine. Pour Ford, développer un moyen permettant aux véhicules autonomes de communiquer leur intention est essentiel car un signe de la main ou un hochement de tête entre les conducteurs et les piétons ne seront plus pris en compte dans les scénarios de conduite autonome : « Comprendre l’impact des véhicules autonomes sur le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui est indispensable pour s’assurer du bien-fondé de l’expérience que nous offrirons demain à nos clients », a déclaré John Shutko, spécialiste des comportements humains chez Ford. « Nous devons résoudre les différents problèmes liés à l’absence d’humain au volant. Pour cela, il s’agit de trouver un procédé pour remplacer le hochement de tête ou le signal de la main dans le but de garantir la sécurité et l’efficacité des véhicules autonomes ».  Après moult expériences  pour mesurer et analyser les réactions des piétons en situation réelle,  c’est un système de signaux lumineux qui s’avère le plus efficace et compréhensible par le plus grand nombre. Basé sur le même principe que les clignotants et les feux de stop, ce nouveau protocole de communication visuelle indique aux autres véhicules (mais aussi piétons et cyclistes) qu’ils sont face à un véhicule autonome et que celui-ci s’apprête à céder le passage ou bien à avancer. « Cette expérience va servir à la fois pour les conducteurs et les constructeurs automobiles, mais également à tous les piétons, les cyclistes et tous les usagers qui vont être amenés à côtoyer les véhicules autonomes dans le futur », a expliqué Andy Schaudt, directeur de projet du pôle Systèmes de véhicules autonomes, à l’institut de recherche sur les transports Virginia Tech. En parallèle et avec plusieurs organismes de l’industrie automobile, Ford pousse activement pour créer un standard dans le secteur. En optant pour une interface de communication visuelle compréhensible par tous et adoptée par l’ensemble des constructeurs de véhicules autonomes, l’arrivée prochaine des voitures sans chauffeur pourra se faire de manière plus rassurante pour l’ensemble des autres usagers de la route. Ford étudie également une solution qui permettrait de communiquer avec les malvoyants et les non-voyants dans le cadre d’un projet indépendant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.