Veille de Noël à Bethléem: M. Abbas précise la politique américaine des Palestiniens

Veille de Noël à Bethléem M. Abbas précise la politique américaine des Palestiniens
Veille de Noël à Bethléem M. Abbas précise la politique américaine des Palestiniens

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré lundi que les Palestiniens « voulaient l’amitié et de bonnes relations avec les États-Unis » mais que Washington « doit traiter avec nous de manière équitable ».

Ces déclarations ont été faites en présence du ministre jordanien de l’Intérieur, Samir Mubaidin, du Premier ministre de l’AP, Rami Hamdallah, le haut responsable du Fatah, Jabril Rajoub, du Patriarche latin de Jérusalem, Michel Sabbah, et d’autres dirigeants religieux et responsables palestiniens yant pris part dîner à Bethléem la veille de Noël..
« Au cours de l’année écoulée, le président Trump a pris des initiatives en violation totale du droit international quand il a reconnu Jérusalem unifiée comme capitale de l’État d’Israël… déplacé son ambassade à Jérusalem, puni les réfugiés en fermant les portes de l’UNRWA [le bureau d’aide palestinien des Nations unies] et légalisé sans détour la construction des implantations. Nous lui avons dit que nous ne pouvions pas accepter ce discours », a dit Abbas, d’après un résumé de Wafa des remarques faites lors d’un
« Nous voulons que le président Trump annule tout ceci et applique le droit international », a déclaré Abbas. « Il y a au moins une résolution qui a été adoptée durant son mandat – il n’était pas encore à la Maison Blanche, mais c’était après son accession à la présidence – par le Conseil de sécurité portant le numéro 2334. Il refuse de l’appliquer alors même qu’elle a été adoptée sous sa présidence. C’est ce que nous attendons du président Trump. »
La résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies a été adoptée le 23 décembre 2017 et soutenue par 14 des 15 membres du Conseil, dont le Royaume-Uni. Les Etats-Unis se sont abstenus et n’ont pas utilisé leur droit de veto pour bloquer la résolution qui affirme que les implantations israéliennes violent le droit international, n’ont aucune validité juridique et exigent la fin de la construction d’implantations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. La résolution dénonce également le terrorisme et l’incitation à la violence.
M. Abbas a déclaré dans son discours de lundi qu’il souhaitait toujours de bonnes relations avec la nouvelle administration, en dépit de la rancœur qui s’est développée au cours de l’année écoulée. « Nous ne sommes les ennemis de personne et nous ne sommes pas les ennemis de l’Amérique », a dit M. Abbas. « Nous voulons être amis avec l’Amérique et entretenir de bonnes relations avec elle. Cependant, elle doit traiter avec nous d’une manière équitable. Nous ne demandons rien de plus que cela. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.