Xi Jinping à Paris : Des bâtiments US franchissent le détroit de Taïwan

Xi Jinping à Paris : Des bâtiments US franchissent le détroit de Taïwan
Xi Jinping à Paris : Des bâtiments US franchissent le détroit de Taïwan

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Le président chinois Xi Jinping, en mini-tournée européenne pour soutenir son ambitieux programme économique des « Nouvelles routes de la soie », a été reçu dimanche soir à Beaulieu-sur-mer (Alpes-Maritimes) par son homologue français pour un dîner privé, après une visite d’État inédite dans la petite Principauté à Monaco.

Le président français, qui tente d’unifier l’approche européenne face à la Chine, à la fois rival et partenaire, a associé l’Allemagne et l’Union européenne à la visite du président Xi en France, dont le volet officiel ne démarre que lundi à Paris.

En Italie, Xi Jinping a promis une « nouvelle route de la soie » à double sens, pour tenter de désamorcer les inquiétudes que l’offensive de l’Empire du Milieu suscite à Bruxelles et à Washington. L’annonce de la participation de l’Italie à ce pharaonique projet d’infrastructures maritimes et terrestres –via un protocole d’accord « non contraignant », a précisé le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte– a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens. Emmanuel Macron a critiqué le cavalier seul italien et des responsables allemands ont abondé, notamment le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du Budget, Günther Oettinger.

La visite du dirigeant chinois en France sera aussi sûrement ponctuée d’annonces de contrats commerciaux, parallèlement à « des échanges de vues approfondis sur les relations sino-françaises, les relations sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales d’intérêt commun », selon une source officielle chinoise. Elle s’inscrit dans le cadre du 55e anniversaire des relations bilatérales entre les deux pays. La suite de la visite du président chinois sera aussi accompagnée de manifestations d’opposants liées notamment aux dossier du Tibet et des Ouighours.

Il est fort intéressant de souligner que le séjour du Président chinois en Europe a été mis à profit par les Etats-Unis qui ont annoncé avoir envoyé dimanche deux bâtiments de la marine US et des garde-côtes dans le détroit de Taïwan, une zone stratégique où la fréquence des mouvements américains a augmenté, malgré les avertissements de Pékin.

Les deux navires identifiés sont le destroyer de la marine américain USS Curtis Wilbur et l’USCGC Bertholf, un patrouilleur des garde-côtes, dit un communiqué de l’armée US. Ce passage des deux navires, considéré par Washington comme un « transit visant à démontrer l’engagement des Etats-Unis pour une région Indo-Pacifique libre et ouverte », pourrait accentuer les tensions entre la Chine et les Etats-Unis qui sont déjà engagés dans une guerre commerciale. « Les Etats-Unis continueront à voler, naviguer et opérer partout où le droit international le leur permettra », ajoute l’armée américaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.